The Armoire

« Imagine all the people » en train de faire de la couture

1 comment979 views

C’est vrai,  ça fait un moment qu’il n’y a pas eu de publications par ici mais bon vous me pardonnerez j’en suis sûre ! Je n’arrête pas les articles « commencer en couture » mais j’avais plutôt envie de vous parler d’un nouveau projet de couture. En ce qui concerne les premiers pas en couture, je vois avec grand plaisir que vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ce rendez-vous, donc promis ils reviendront bientôt. Et d’ailleurs, si vous avez des questions ou des suggestions sur les débuts en couture, n’hésitez pas à m’en faire part. Si vous avez loupé cette série d’article, je vous les remets ici : #1, #2, #3 et #4.

Aujourd’hui, je vais plutôt vous parler de mon retour à ma MAC pour les intimes (ou Machine À Coudre pour les autres) avec un projet non pas pour bébé comme je faisais depuis l’arrivée de Léon le Patapon, mais pour les grands. Comme je n’ai pas retrouvé ma ligne, et ça risque de me prendre un peu de temps, cette cousette est pour ma maman, qui est venue nous rendre visite au pays des Yankees. Il s’agit de la robe Imagine de LouisAntoinetteParis. C’est une marque de patrons dont je vous ai parlée suite au concours de la robe LaParisienne, l’hiver dernier. Cette fois encore, il s’agit d’un concours de couture. C’est vraiment une façon de coudre qui est très particulière et que j’affectionne tout spécialement. Pour ces concours, la marque met gratuitement à disposition un patron d’une robe et appelle le plus grand nombre à participer sur les réseaux. C’est une vrai façon de découvrir de nouvelles passionnées, de nouveaux univers et des façons incroyables de détourner un patron. J’adore vraiment ce principe et je trouve qu’il illustre parfaitement tout ce que j’aime dans cette cyber-communauté à savoir la créativité, le partage et la couture évidement. Il existe d’autres concours de couture comme avec la robe Aime comme Mystère. Mais pour celui-là, le patron est payant. Une façon très ingénieuse et facile et surtout gratuite pour une marque de se faire de la pub sans en donner l’impression. On s’éloigne quand même pas mal de la couture communautaire et c’est bien dommage.

coté face
coté face (Boobs d’allaitement BONJOUR !)

Bref, vous l’aurez compris les concours de couture c’est mon kiff, d’ailleurs si vous connaissez d’autres marques de patrons qui organisent des concours je suis preneuse ! Je ne participe pas du tout dans l’objectif de gagner, vu le temps que certaines passent à réaliser leurs robes et les photos qui vont avec, je sais bien que je ne suis pas du tout à la hauteur mais c’est un tel plaisir de s’éclater toutes ensemble derrière nos machines que ça me suffit largement !

côté pile
côté pile

Revenons à notre robe Imagine. Quand j’ai vu les premières photos de la robe, je me suis dit qu’elle était très droite, stricte et qu’elle n’était faite que pour les petits gabarits sans trop de rondeurs donc pas du tout pour moi. J’ai quand même voulu la réaliser parce que j’ai très souvent été agréablement surprise par des patrons qui ne m’attiraient pas du tout au premier abord. J’ai réalisé cette robe dans un denim moyen, gris et avec un peu de spantex histoire qu’il est un peu d’élasticité. Pour rehaussé le gris, ma mère à choisi de le marier avec une popeline de coton rouge foncé. Comme la matière première était un denim, j’ai choisi de jouer à fond la carte du jeans en rajoutant des surpiqures décoratives rouges pour ramener une originalité discrète à cette robe au départ un peu triste.

détail de la poche
détail de la poche

Il faut cependant être vigilant avec ce patron, détail que j’avais déjà remarqué avec la robe La Parisienne, le patron taille très petit et à chaque fois il a fallu que je rajoute une taille. Dans les points négatifs, j’ai trouvé que la vidéo d’aide au montage qui accompagne le patron n’était pas très bien faite et pas vraiment dynamique, alors que pourtant, j’aime beaucoup coudre en suivant une vidéo. Je n’ai d’ailleurs rien compris au montage du zip invisible. C’est vraiment une étape que je déteste ! Je pensais vous offrir des conseils sur cette question, mais il va falloir que je trouve un meilleur pied pour ma machine et que je continue de m’entraîner avant de pouvoir vous parler des zips ! Mais je garde quand même cette idée dans un coin de ma tête.

Sinon, j’ai effectivement été agréablement surprise sur le rendu final de cette robe. Elle est structurée et tombe très bien, des photos que j’ai vues sur Instagram et avec la mienne, je trouve qu’elle va aussi bien au silhouettes fines qu’aux silhouettes plus pulpeuses. L’empiècement du dos est original et il permet de jouer avec le modèle et de se l’approprier très facilement. J’en suis sûre, quand j’aurai perdu quelques kilos j’en referai une pour moi cette fois !

Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

1 Comment

Leave a Response