Un tissu pour quatre variantes

Le lundi c’est couture, encore et toujours! J’aime tellement parler de couture et j’ai tellement de choses à vous dire que j’aimerais que tous les jours de la semaine soient des lundis!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un tissu que j’ai adoré. Il y a des tissus qu’on achète comme ça, un jour en passant, en se disant “je trouverai bien quelque chose à faire avec”. On les entrepose dans un coin (ou dans mon cas, on l’emmène au bout du monde) et un jour, on s’attaque à lui en espérant ne pas le gaspiller pour rien! Ce tissu dont je vous parle, je l’ai trouvé au fin fond d’une friperie, au fin fond du Berry. C’était un dessus de lit poussiéreux et sale, mais il était couleur safran, un peu doré, et moi, le doré, c’est ma passion! C’est un tissu d’ameublement un peu épais que je n’étais pas sûre de pouvoir utiliser pour de l’habillement. Après l’avoir passé à la machine pour le débarrasser de quarante ans de poussière, je me suis armée de ma paire de ciseaux et j’ai tout coupé!

Après pas mal d’acharnement, il ne m’en restait alors plus que quelques petits morceaux. Je vais vous montrer tout ce qu’on peut faire avec un dessus de lit.

Passion Fanion
Passion Fanion

Déjà, si vous trouvez un dessus de lit en friperie ou à Emmaüs, il va mesurer environ 2,50x3m. C’est vraiment une belle et grande pièce qui va vous permettre de faire énormément de travaux de couture. En arrivant dans notre nouvel appart, j’en ai profité pour refaire une déco complètement différente de ce que nous avions avant. Pour l’anecdote, quand ma voisine était rentrée dans notre ancien appartement strasbourgeois, elle m’avait dit en découvrant le salon, un peu gênée “C’est sympa chez vous! C’est… c’est brocante!”. Bon… j’ai mis dans des cartons ma déco brocante et je m’étais dit que je ne referai pas le même choix d’ambiance pour le suivant. Cela dit, même si la déco est beaucoup plus moderne, j’ai voulu garder le côté un peu “vintage” que j’adore, comme j’ai déjà pu vous en parler ici.

C’est là que ce fameux dessus de lit fait son apparition… Il était constitué d’un grand morceau d’environ 2x2m et de rabats de 50 cm de large sur trois des côtés. Avec ces rabats, il était difficile de faire un vêtement. Je les ai donc coupés et j’en ai fait des coussins pour le canapé. Bon, je ne vais pas vous apprendre à faire des coussins, je suis sûre que vous allez trouver comment les faire, si ce n’est pas déjà le cas. Il s’agit de deux rectangles (ou une autre forme) assemblés endroit contre endroit sur trois côtés et demi. On laisse une ouverture pour pouvoir retourner la housse sur l’endroit, on bourre l’intérieur du coussin et on ferme la housse avec une couture invisible, c’est plutôt facile, même pour les débutantes.

La déco du salon
La déco du salon

Après avoir fait deux coussins, je me suis dit qu’il ne fallait pas trop que j’en mette pour ne pas tomber dans le “too much” et pour ne pas que ce tissu finisse par me sortir par les yeux. Avec le reste des rabats, j’ai fait des fanions, pour “meubler” les murs nus du salon. J’aime tellement ça que je pourrais en mettre dans toutes les pièces, et puis, c’est tellement simple à faire que je vous montrerai ça dans un prochain article. Cette pièce était donc équipée de fanions et de coussins faits dans ce super tissu, et je me suis dit que c’était largement suffisant. Il me restait alors un carré de 2x2m dont je ne savais pas encore quoi faire. C’est à ce moment là que je me suis dit que j’allais rattraper un peu mon retard accumulé à cause du déménagement, et notamment dans les patrons Wear Lemonade.

En regardant les nombreux patrons que je ne n’avais pas eu le temps de réaliser, je suis tombée sur le Teddy Rosa : il allait être tellement parfait ce teddy dans ce super tissu doré! Pour lui donner un peu de peps et qu’il ne soit pas trop terne, j’ai rajouté un passepoil blanc cassé qui rehausse l’ensemble. J’ai mis quatre boutons pression dorés qui sont les mêmes que ceux de ma combi Nina. Pour le contraste, j’ai mis une pression blanche et pour le  côté un peu fun, j’ai choisi une doublure fleurie. Je le trouve vraiment réussi ce teddy, j’ai hâte qu’il fasse un peu plus doux pour pouvoir le mettre tout le temps.

Teddy Rosa
Teddy Rosa

Je ne pouvais pas m’arrêter là avec ce tissu, notre histoire n’était pas terminée. Il ne m’en restait pas beaucoup, mais suffisamment pour que j’envisage de faire un second vêtement avec. La question était de savoir lequel. Ce n’est pas toujours évident de trouver le bon patron. Il faut qu’il soit adapté à sa morphologie, ses habitudes vestimentaires, ses envies, son style… Même quand on n’est pas super calé en mode (ce qui est mon cas), on n’a pas forcément envie de ne s’habiller qu’avec des classiques. Au bout d’un moment, on a tellement d’habits qu’on ne sait plus de quoi on a envie/besoin (il va vraiment falloir que je me mette à coudre pour les autres, il n’y a déjà plus de place dans ma penderie!).

En quête du patron de mes rêves, je ne trouvais aucun modèle qui soit compatible avec mon tissu épais et peu souple. En retournant sur Instagram, j’ai vu arriver en masse des robes “la parisienne“, pour le concours de couture organisé par Louis Antoinette Paris. Ce modèle ne me plaisait pas trop, je le trouvais trop stricte, trop habillé, trop guindé et puis, il ne mettait pas en valeur une silhouette qui me plaisait. En voyant fleurir des robes si différentes et personnalisées provenant d’un même patron, je me suis décidée : tant qu’à coudre cette robe, autant que je le fasse pour participer au concours. Il ne me restait alors plus que deux jours, autant vous dire que je n’ai pas trainé! Comme beaucoup d’autres couturières, j’ai modifié le patron de base. J’ai voulu que la doublure du haut soit un plumetis noir à pois moyen pour contraster avec mon tissu safran épais. Je voulais également que la partie épaules/décolleté soit dans le même tissu. Normalement, le patron est fait pour que le haut et la doublure du haut soient cousus ensemble dans le dos et à l’encolure. Comme je ne voulais pas que le tulle du colle et la doublure soient  cousus ensemble, j’ai assemblé la doublure et le haut juste au-dessus de la poitrine. J’ai rajouté un passepoil noir au niveau des emmanchures et de la jointure entre le tissu et le plumetis au-dessus de la poitrine. J’ai eu des difficultés pour la coupe du tissu. En effet, le patron PDF de base n’est pas prévu pour être imprimé au format US Letter (imprimante américaine) mais il est fait pour un format A4. Il n’y a pas énormément de différences entre les deux, mais en couture, ça joue un différence et il a fallu que je bricole mon patron pour qu’il se rapproche le plus possible du patron d’origine. Une fois que j’ai eu fini d’assembler le haut, je l’ai essayé et les épaules ne tombaient pas très bien, elles étaient beaucoup trop large. Pour gommer ce défaut de mon patron bricolé, j’ai rajouté des triangles de tissu entre l’épaule et l’emmanchure sur le devant de la robe. Je trouve que de cette erreur de patron est né un côté un peu plus original.

Au début, elle ne me plaisait pas vraiment, mais maintenant, je suis conquise. Une question demeure : Quand vais-je  avoir l’occasion de porter cette robe ?

La Parisienne
La Parisienne

Pour le plaisir, je vous montre ce que ça donnerait si j’osais porter ma Parisienne avec mon Teddy Rosa (bon, c’est une histoire de goût..).

combo Rosa la Parisienne
combo Rosa la Parisienne

10 thoughts on “Un tissu pour quatre variantes

  1. J’aime beaucoup la robe, je trouve que les épaulettes (triangle) que tu as ajouté, donne un cachet à la robe. La toile à pois est superbe.

    Si tu as trop de vêtement dans ta garde robe, je t’en pris, rempli la mienne 😉 !

    J’aime beaucoup ton originalité et tes idées.

    Quand à la déco “brocante”, je ne pas d’accord car c’est une déco qui vous correspond, toutes choses à une histoire et une place quelque part et vous l’avez bien compris.
    Ta nouvelle déco est très sympa également 😉

    Bises Bises,

    Ps: Booby est énoorme 😉

  2. C’est marrant, en voyant ta photo IG, je n’ai même pas remarqué le raccord coussin et fanion !

    Tout est très réussi !
    C’est vrai que la robe est peut-être un peu moins un modèle de tous les jours, mais pour une sortie en amoureux, un mariage éventuellement, ça le fait bien ! Et le détail plumetis, j’adore !

    Le teddy, par contre tu vas pouvoir le tester avec à peu près toute tes tenues !

    1. Quand il y en a trop on ne voit même plus! Merci en tout cas.
      Et je suis sure que je vais trouver des occasions pour la mettre, je l’aime trop!
      Le teddy par contre est de sortie à chaque fois que je peux!

  3. Perso, ta robe je la porterai au moins une fois par semaine si elle était dans ma garde-robe!

    Et j’aurai vraiment aimé être la chanceuse qui est tombée sur ce tissu dans une fripe. Tu en as fait de jolies choses. Ce que j’ai chiné sont très beaux mais ne correspondent pas tout à fait aux couleurs que je porte… je te conseille le blog larcins magiques. C’est une maman qui chine et coud des merveilles pour ses enfants et pour elle!

  4. Bravo Lisette!
    Tes créations sont superbes! Une fois de plus…
    Et ce jaune est parfait, très à mon goût!
    Hâte de voir les productions à venir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A note to our visitors

This website has updated its privacy policy in compliance with changes to European Union data protection law, for all members globally. We’ve also updated our Privacy Policy to give you more information about your rights and responsibilities with respect to your privacy and personal information. Please read this to review the updates about which cookies we use and what information we collect on our site. By continuing to use this site, you are agreeing to our updated privacy policy.