The Armoire

Au pays d’Eden

8 comments1061 views

Je vous prépare (et pas toute seule!) un article couture énorme pour très bientôt. Mais en attendant, je vais vous parler de l’une de mes dernières réalisations, ma robe Eden de la Maison Victor. Je vous ai déjà parlé de ce super magazine de couture, pas cher, complet, qui s’adresse aussi bien aux débutantes qu’aux couturièr(e)s plus expérimenté(e)s. Dans le dernier numéro de 2015, il y avait plusieurs modèles vraiment très alléchants dont cette fameuse robe Eden. Elle me faisait bien envie parce que j’affectionne tout particulièrement les robes patineuses : cintrée à la taille, avec un joli décolleté et surtout une jupe assez large. Parfait pour ma morphologie en 8! Reprenons les bases pour celles (et ceux) qui ne le savent pas, la morpho en 8 ou en X, mais dans mon cas c’est plutôt rond donc on va dire le 8, ça veux dire que les épaules et les hanches font la même largeur (à peu près) et que la taille est marquée. C’est un peu la morpho féminine par excellence, pour ça j’ai de la chance! Mais à l’instar de ces nouvelles Barbies qui prônent ENFIN un peu de diversité, on est toutes différentes et il faut juste trouver les vêtements qui nous vont le mieux, moi en tout cas je l’ai trouvé et c’est la belle Eden!

Après tous ces mois de préparation du déménagement, j’avais été contrainte de laisser ma machine de côté mais cette période est révolue et maintenant que j’ai posé mes valises, je ne la lâche plus! J’ai rattrapé presque tout mon retard sur les patrons de Make My Lemonade (qui vient de sortir sa nouvelle collection!) et je peux prendre le temps de m’attaquer à tous ces patrons qui trépignent!

J’en ai réalisés plusieurs ces dernières semaines que vous pouvez voir sur mon compte Instagram et que je vous montrerai prochainement sur The Comptoir. Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de cette robe Eden, parce qu’elle m’a donné un peu de fil à retordre. Pourtant c’est un modèle très simple : une jupe devant et une jupe dos, un devant et un dos en deux parties, deux manches et les parementures du col. Vraiment c’est la base d’une robe rien de compliqué, pas vraiment de difficultés techniques ou de finitions ultra fastidieuses. Alors pourquoi est-ce que ça a été si compliqué et surtout long. D’abord parce que le patron est fait pour que la robe soit réalisé en tricot et je suis partie sur un jersey fin. Bon les propriétés d’élasticité étant conservées je n’ai pas eu à retravailler ou adapter le patron. C’est déjà ça! Mais le jersey, il faut le savoir, ce n’est pas le tissus le plus simple à travailler, pas le plus compliqué non plus, mais c’est autre chose que le coton, je pourrais même dire si j’osais « le jersey ce n’est pas coton ». Allez, ça c’est fait! Il faut donc être précis dans la découpe, puis dans l’assemblage, bien renforcer la parementure et la boutonnière avec de l’entoilage thermocollant. Bien surjeter les bords des pièces, et tout ça sur un tissu mou qui ne se tient pas ce n’est pas évident. Si c’était pas aussi simple que d’habitude c’est parce que je suis en pleine phase de familiarisation avec ma nouvelle surjeteuse, qu’on on aura fait plus ample connaissance, je pourrai vous en dire deux mots.

La robe Eden
La robe Eden

Une fois que je l’ai eu finie, du moins c’est ce que je pensais, je l’ai essayée. J’adore ce moment, c’est un peu comme Noël à chaque fois! Mais là, quand j’ai vu la tête de Quentin, je me suis dit qu’il y avait un problème! D’abord le jersey fin, c’est transparent donc ma robe laissait peu de place à l’imagination quant à ce qui se cachait en dessous. Ensuite elle tombait très bizarrement, comme je suis toute petite, en tout cas beaucoup plus petite que les mannequins qui sont un peu les standards, la couture de taille tombait six centimètres en dessous de ma taille, ce qui n’était vraiment pas flatteur. J’ai donc rajouté une doublure à l’avant du haut en reprenant simplement le patron. J’ai rehaussé la jupe de six centimètres et j’ai ajouté une sous jupe.

La couture anglaise
La couture anglaise

Pour faire cette sous jupe, rien de compliqué ce coup-ci, du coup pour pimenter tout ça j’ai décider de me lancer dans une couture anglaise pour un rendu plus propre, là encore c’était une première et vu le résultat je me demande pourquoi je ne m’y suis pas mise plus tôt. La couture anglaise qu’est ce que c’est et bien je vais vous le montrer! Petite précision, n’oubliez pas d’augmenter votre valeur de couture de 1cm pour avoir la place de faire des coutures anglaises.

Au final, elle m’aura donné du travail et j’aurai un peu sué sang et eau pour réaliser cette robe Eden pourtant si simple mais ça en valait la peine!

Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

8 Comments

  1. Très chouette cette petite robe !
    Je pensais que Maison Victor ne faisais que des patrons numériques/pochette, je ne savais pas que c’était un magazine (shame on me…) !

    Bravo pour ta vidéo, la qualité est top, on comprend plutôt bien ce que tu fais (bon après il faudrait que j’ai mon tissu à côté, parce que là à froid, je suis pas sûre de pouvoir la refaire sans la vidéo 😉 )

    1. Tu essaieras la couture anglaise en suivant la vidéo et tu me diras si c’est clair ou pas, c’est pas toujours évident de voit ça toute seule! Mais surtout tu vas voir c’est super la couture anglaise! j’adore!

Leave a Response