The Guide de l'Expat

The chat, le meilleur ami de l’expat

1 comment612 views

Aujourd’hui dans The guide de l’expat, on va parler de comment compliquer un déménagement à l’étranger : embarquer son chat dans vos valises! Comme on aime les défis on s’est demandé comment est ce qu’on pouvait encore plus compliquer notre départ, en emmenant deux chats bien sûr! On va donc faire le point sur tout ce qu’il faut savoir quand on voyage avec un chat, toutes les questions à se poser et les pièges à éviter. Et surtout on va parler un peu de ce que ça coute.

Gaia le chat en toute simplicité.
Gaia le chat en toute simplicité.

Quand on a annoncé notre départ, tout le monde nous a dit :

-Et les chats? Vous en faites quoi?

Ce à quoi nous avons répondu:

-On les emmène bien sûr?

Nous faisions face à des yeux ronds:

-Ah bon vous êtes sûrs? Vous ne pouvez pas les confier à quelqu’un?

-Tu veux les garder toi?! »

La réponse était toujours « NON », parce qu’on a des chats un peu spéciaux, mais aussi et surtout parce que ce n’est pas possible d’imposer une telle charge à quelqu’un qui ne l’a pas choisie. Et je ne me voyais pas payer les frais de véto, les croquettes, la litière, etc, ne plus profiter d’eux et les arracher à la personne qui les aurait garder à notre retour en France. Et puis surtout malgré le fait que je suis dingue de mes chats, un peu comme elle :

Quand tu décides de prendre un animal et bien tu assumes!

(Au passage, je vomis un peu sur tous les gens qui abandonnent leurs animaux au moment des grandes vacances, parce que c’est trop relou de l’emmener au camping et que depuis Noël où il était trop mignon, parce qu’il était bébé, maintenant ce n’est plus qu’un animal!)

Le passage obligé chez le vétérinaire

Pour commencer, il faut savoir que les chats de race et avec un nez aplati ne peuvent pas prendre l’avion, donc il faudra leur trouver une nouvelle famille. Ensuite, il faut se renseigner sur les règles douanières du pays qui vous accueille et des règles de voyage de la compagnie aérienne. Et oui ça fait BEAUCOUP de règles! Dites-vous qu’avec un chien : c’est pire!

En premier lieu, il faut que votre chat soit pucé et non tatoué, ça ne suffit plus, qu’il est un passeport (et oui les animaux aussi on des passeports) et que ses vaccins soient à jour et surtout le vaccin antirabique. Il peut y avoir des rappels à faire alors ne vous y prenez pas au dernier moment! Par contre, on m’avait dit qu’il faudrait montrer un certificat comme quoi le chat n’est pas porteur de la rage au moment du départ et un an auparavant, et bien non cette info est fausse. Ça m’avait d’ailleurs fait un peu peur!

Pour pouvoir voyager avec un animal, il faut qu’il soit en bonne santé et il faudra surtout être en mesure de le prouver. Il faudra donc retourner chez le vétérinaire dans les 48h avant le départ pour qu’il vous fournisse un « certificat de bonne santé« .

Pour être certains qu’ils tolèrent le stress du voyage et du déménagement, le vétérinaire nous a prescrit un traitement relaxant appelé « Zylkène ». C’est un médicament en gélule à leur donner une fois par jour (en saupoudrant le contenu de la gélule sur les croquettes ça fonctionne très bien) pendant un mois. Le seul inconvénient c’est qu’une cure d’un mois x2 chats, ça devient un peu cher mais si c’est le prix à payer pour ne pas se retrouver avec un chat en mauvaise santé à l’arrivée, ALLONS-Y! Par contre je vous déconseille de donner des médicaments trop forts à votre chats, des médicaments qui les shooteraient trop, déjà parce qu’il ne vont plus ni contrôler leur vessie ni le reste mais surtout parce que ce n’est vraiment pas bon pour eux.

Le transport

Nous ne voulions pas que nos chats voyages en soute (l’angoisse!), parce que tous les amis des animaux qu’on connait nous ont largement déconseillé de le faire, mais aussi parce que je préfère les garder avec moi (j’appréhende toujours qu’on perde une valise, alors avec un chat vous imaginez!). Il faut acheter un billet d’avion pour le chat. Comme nous voulions avoir à faire à une vraie personne de la compagnie aérienne, que nous voulions un vol direct (moins long pour les chats) et que nous voulions nous rassurer, nous avions choisi de voyager avec AirFrance. Le billet d’avion pour le chat coute 200€ par animal et par trajet, que le chat voyage en cabine ou en soute. Il faut pour cela qu’il pèse moins de 8kg, boîte de transport comprise, que ses vaccins soient à jour et que puissiez présenter le dit certificat de bonne santé et un certificat d’appartenance (histoire de prouver que vous n’avez pas volé le chat de quelqu’un à qui vous auriez eu envie d’offrir un petit voyage en avion à 200 balles! Petite correction, une lectrice m’a raconté qu’elle partait à la réunion avec son animal à poil et qu’elle n’en avait que pour 20€). Il faut savoir qu’AirFrance n’a ni de restrictions ni indications pour vous aider à choisir une boîte de transport. Il faut juste que l’animal ne puisse pas sortir de la boîte, que ce soit une pâte ou le corps complet. Il faut par contre que vous soyez sûrs que l’avion que vous allez prendre a espace suffisant à vos pieds pour accueillir votre animal. Oui, votre animal va passer 8h à vos pieds dans le noir mais sachez que c’est ce qui le rassurera le plus. Il faut noter que votre chat prend la place de votre bagage cabine donc pensez-y, vous avez quand même le droit à un accessoire type sac à main, sacoche d’ordinateur ou autre mais tout le reste ira en soute. Il faut aussi que vous sachiez qu’il ne peut y avoir que quatre animaux par vol, ne prenez donc pas le billet de votre animal au dernier moment.

Comme vous, votre animal va devoir passer la zone de sécurité. Soit vous acceptez que votre chat passe avec votre ordinateur sur le tapis direction les rayons X, soit vous n’avez pas envie de l’exposer et il faudra alors vous plier à un examen vétérinaire, qui peut être long. Perso, on a fait passer nos chats dans la boite à rayons, je ne suis pas sûre que ce soit le moment de la journée qui les ait le plus traumatisés!

Si comme nous, vous partez d’une ville de province, AirFrance prend en charge votre trajet jusqu’à la capitale (si vous le demandez ou que l’hôtesse vous le propose, ça doit dépendre de la ville de départ en tout cas depuis Strasbourg c’est possible). Vous allez donc être amenés à prendre le train jusqu’à l’aéroport de Roissy. Là aussi, il faudra prendre un billet pour votre compagnon. Au guichet AirFrance de la gare, ils nous ont dit que nous pourrions acheter le fameux billet à bord du train auprès du contrôleur. Alors là, tout dépend de votre scoumoune du jour. Quentin, le 11 décembre avait un taux de 0% puisque le contrôleur lui  a dit « Oui, oui, je repasserai plus tard. » et qu’il n’est jamais revenu, il n’a donc pas eu besoin de débourser les 7€ demandés par la SNCF pour les animaux domestiques. Moi par contre, le 24 Décembre, mon taux devait être de 95% puisque le contrôleur, qui ne devait pas être ravi de bosser la veille de Noël, ne m’a pas fait payer 7€ mais 14€, parce que lorsqu’on achète son billet à bord du train et non au guichet C’EST LE DOUBLE! Et joyeux noël bien sur!

Pendant le vol, je vous conseille de donner de l’eau à votre chat, mais pas à manger (de toute façon il n’en aura pas envie). Même si dans notre cas ils n’ont pas bu, il faut qu’ils aient de l’eau à proximité.

Si ça peut vous rassurer, il n’y a eu aucun « accident » pendant le voyage pour aucun des deux chats, mais depuis qu’ils ont vu défilé leurs sept vies, ils sont beaucoup plus câlins! Mais au cas où, on avait quand même prévu le coup en achetant des alaises (sorte de couche géante et plate à mettre au fond de la boîte de transport.

À l’arrivée

Que ce soit à la douane française ou américaine, personne n’en avait rien à foutre de nos chats. AirFrance nous avait dit que nous aurions un contrôle vétérinaire à l’arrivée et bien pas du tout! À part « Oh! Cute kitty kitty! » de la douanière américaine, il ne s’est rien passé! Comme quoi ça n’est pas si compliqué de voyager avec un chat. Par contre pour les chiens, bon courage! Avec la quarantaine et le reste, je n’aurais pas envie de m’y coller! À l’arrivée aux USA, il faut prendre un RDV chez le véto pour que, grâce à sa puce, le chat soit enregistré à la bonne adresse.

Posey avec mes ACHTS!
Posey avec mes ACHTS!

Moralité : même si c’était un peu galère je ne regrette absolument pas de les avoir emmenés avec nous parce que je les aime grave d’amour!

Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

1 Comment

  1. Pareil ici, je ne me voyais pas abandonner mon chat.
    A ceux qui me demandaient ce que j’allais faire de mon chat, je leur retorquai: « je ne sais pas, tu ferais quoi de ton enfant ».

    Meme si ca parait complique, une fois que tu t’es renseigne sur les demarches, c’est plutot facile.

    Mon chat a voyage en soute et il etait tres bien a l’arrivee (Il etait trop gros pour voyager avec nous).

Leave a Response