The Echappatoire

La surprenante et dynamique Baltimore

532 views

Marie

Je vous ai plusieurs fois parlé de mon voyage de l’été dernier, notamment avec Montréal, New York et Philadelphie. J’ai effectivement eu la chance de voir plusieurs villes de la côte Est, et certaines m’ont plus plu que d’autres. Nous avions pris des billets A-R Paris-Montréal et avions dans l’idée de n’aller ensuite qu’à New York. On a finalement un peu changé nos plans et avons décidé de louer une voiture pour 5 jours à partir de New York.

Nous avions commencé notre séjour par Washington, qui est a à peu près 4 heures de route de New York. Je ne vais pas me lancer à vous parler de cette ville, Elise le fait bien mieux que moi puisqu’elle y habite désormais.

Après Washington, nous avons pris la direction de Baltimore, qui est situé tout près de Washington. Je n’en avais pas forcément entendu que du bien, c’est une des villes les plus pauvres de Etats-Unis. Elle cherche justement à se sortir de cette mauvaise image dont elle a souffert pour se reconstruire et attirer d’avantage de monde. Chacune, nous y avons passé une journée, et honnêtement, ça nous a suffi pour découvrir une bonne partie de la ville.

Inner Harbor

Nous avons commencé notre visite de la ville par une promenade au long de la Inner Harbor. C’est un quartier très animé qui entoure le nord ouest de la baie de Baltimore où il y a énormément de bars et de restaurants. Il est tout petit mais s’étend jusqu’au long des différentes jetées. Il y a d’ailleurs un gigantesque immeuble en brique dans lequel des restaurants et librairies se sont installés. De loin, on ne peut pas manquer les immenses enseignes « Barnes & Noble (une chaîne de libraires américaines) » et l’immense guitare du Hard Rock Café qui se dresse et se confond entre les cheminées du bâtiment. -1C’est une ancienne usine qui a été réhabilitée, elle donne beaucoup de cachet à ce quartier puisqu’il a gardé son esprit « industriel » avec les usines en briques mais qui se transforme en quartier quartier plutôt touristique et familial puisqu’il y a également beaucoup d’activités s’adressant aux grands comme aux plus petits  : aquarium, musée Ripley’s Believe it or not (sorte de palais de la découverte version américaine). Même si ces musées ne vous intéresse pas, je vous conseille d’aller vous y promener, c’est une ballade très agréable et vraiment bien aménagée.

Fell’s point

C’est le lieu incontournable de Baltimore, un quartier faits de briques et de murs colorés qui se situe au bord de la baie de Baltimore et tout près du port de la ville. C’est à la fois un quartier résidentiel avec plein de rues tranquilles bordées de jolies maisons en briques et chic, et c’est aussi un quartier très animé, un peu moins tape à l’oeil que le précédent, avec des restos, des bars, des petites boutiques vintage et des disquaires. Commencez votre promenade par Thames Street et rejoignez la Baltimore Waterfront Promenade. En revenant sur vos pas, n’hésitez pas à emprunter des petites rues, les maisons sont si belles, je me voyais bien habiter dans l’une d’entre elles. Passez également boire un verre dans un des nombreux bars de Fell’s Point, notamment autour de Broadway Square, où vous pourrez manger et boire un verre en terrasse. C’est si rare aux Etats-Unis qu’il faut en profiter.

baltimore2IMG_5222

– – –

Elise

Coucou! Je m’incruste un peu par ici. Marie vient de vous raconter ses endroits préférés de Baltimore, j’en profite pour ramener ma fraise et vous parler des miens.

Hampden

D’abord mon GROS coup de coeur est pour un coin de la ville un peu excentré, puisqu’il se situe au nord de la ville, mais il faut absolument aller le voir : c’est le quartier de Hampden. Au premier abord, c’est un quartier résidentiel qui a un petit côté carte postale genre « Amérique moyenne en petit pavillon », mais en fait pas du tout! Derrière cette façade un peu traditionnelle de l’enfilade de petites maisons en bois se cache une vie complètement différente.

Harbor East
Harbor East

Les fameuses maisons sont transformées en brocantes. On rentre dans chacune par la porte d’entrée, comme si on rendait visite à quelqu’un.  mais en fait  à l’intérieur, on pénètre dans une brocante qui s’étend du sous-sol au premier étage. Une fois la brocante terminée, on passe à la maison voisine et on recommence! Le concept est vraiment unique, c’est comme un vide grenier du dimanche après-midi mais permanent. Je me suis régalée! Déjà qu’en France, j’adore  les brocantes, mais alors, dans un autre pays, j’ai la sensation d’être à Disneyland! Je suis tombée en amour devant une caisse en bois estampillée Coca-Cola, c’est pour vous dire!

 

Hampden - Baltimore
Hampden – Baltimore

On a retrouvé un peu de la Californie dans ce quartier. La Californie, c’est vraiment un monde à part. Les gens sont plus posés, plus souriants, plus ouverts et ils prennent plus leur temps. On a retrouvé un peu de ça et ça nous a fait plaisir. Entre les maisons brocantes, les vieux bouquinistes et les boutiques gadgets il y a des bars, de très nombreux bars. Cet endroit est vraiment parfait pour se poser et profiter, très loin de l’image craignos de Baltimore. Après on ne va pas se le cacher, c’est un quartier aisé et donc majoritairement blancs avec beaucoup d’expatriés. En tant que touriste je m’en étais déjà rendu compte, mais en vivant ici c’est encore plus évident. Avec mes yeux de française blanche immigrée aux USA, je sens que c’est un sujet bouillant au coeur de la vie des américains et duquel on ne parle pas assez. Dans quelque temps, quand je connaîtrai mieux mon nouveau pays et que je comprendrai mieux la culture, je reviendrai sur ce sujet. Avec les élections américaines qui approchent (et qui ont en fait déjà commencé), on aura largement l’occasion de revenir sur le sujet.

American Visionary Art Museum

Le second endroit que j’ai vraiment apprécié dans cet ville est le American Visionary Art Museum ou AVAM. L’entrée du musée n’est pas donné (18$). Quand on vit dans une ville où tous les musées sont gratuits (Washington), on perd l’habitude de payer, mais il vaut vraiment le détour. D’abord, pour les gens qui n’aiment pas spécialement l’art où qui ont une aversion pour l’art contemporain conceptuel, c’est vraiment le musée parfait. On n’y retrouve ni le côté austère des musées classiques ni le côté white cube des galeries contemporaines. C’est coloré, c’est vivant, il y en a partout! Ce musée est en parti consacré à l’art brut et à l’art réalisé par des personnes séjournant dans des hôpitaux psychiatriques. Ils sont exposés au côté d’artistes contemporains. Ce musée désarçonne les habitués des musées mais sait aussi s’adresser aux non-initiés. L’exposition s’étale sur trois bâtiments et un extérieur (accessible librement sans payer). La visite est rapide mais prévoyez quand même 1h30 en n’allant ni trop vite, ni trop lentement. Et surtout, ce qui est bien et rare dans ce musée, c’est que les photos sont interdites… sauf à un endroit : au sous-sol du bâtiment principal, une machine à Prout était présenté par l’artiste qui nous a encouragé à filmer son installation en pleine action!

AVAM
AVAM

Pour conclure la visite, rien de mieux qu’une boutique de dingue, celle du musée.O n y trouve de tout : des bijoux, des livres et des cartes postales mais aussi des jeux, des bonnets rasta, des lunettes en forme de coeur pour voir la vie en rose et tout un tas d’autres gadgets inutiles. Si vous allez faire un tour à la boutique, rajoutez au moins 30 minutes à votre visite.

Juste à côté du musée, il y a une colline qui offre un point de vue vraiment top sur la ville et sur le port, prenez le temps de monter jusqu’en haut pour admirer la vue.

– – –

Si avec toutes nos trouvailles vous n’avez pas envie de découvrir la belle ville de Baltimore je ne sais pas ce qu’il vous faut!

Marie Loisier
Professeur des écoles, je suis une passionnée de voyages, de mode et de cuisine (entre autres). J'aime voir le beau et le bon dans les choses que je rencontre chaque jour.

Leave a Response