Cyanotype sur tissu

Si vous me suivez sur Insta, si ce n’est pas le cas, je vous remets mes 2 comptes instagram ici : @EliseHuguette pour la couture et @TheComptoir pour la broderie. En stories, je vous montre souvent mes petites expérimentations de loisirs créatifs et souvent vous avez beaucoup de questions. Ça avait été le cas pour le punch needle ou la sérigrapghie par exemple et c’est super parce que j’adore vous raconter toutes mes péripéties créatives!

Le cyanotype, qu’est-ce que c’est ?

Comme le dit l’ami Wiki, le cyanotype est une technique d’impression photographique monochrome, ici le magnifique bleu de Prusse. Elle a été mise au point en 1842, c’est un peu l’âge d’or de la photographie en tout genre. Cette technique peut être utilisée sur tissu (coton ou toute autre fibre naturelle, maille ou trame) ou sur papier. Attention, n’utilisez pas n’importe quel papier, si vous ne voulez pas réduire votre projet en bouillie de papier, optez pour le papier aquarelle.

Comment ça marche ?

Pour réaliser un cyanotype, on vient enduire la surface à imprimer avec un mélange photosensible. Il s’agit d’un mélange particulièrement écologique (FAUX!) de Citrate d’ammonium ferrique et de Ferricyanure de potassium. Qu’on décide de travailler sur du papier ou du tissu, ça ne change pas grand chose au processus. Dans les deux cas, il faut donc venir enduire la surface avec ce mélange puis laisser sécher complètement. Attention, ça doit être fait à l’abri de la lumière UV, donc à l’abri de la lumière du jour. Pensez à faire sécher votre papier ou votre tissu dans une pièce hermétique à la lumière ou dans un carton ou un tiroir.

Une fois la surface prête, on va pouvoir la placer sur une planche par exemple, toujours à l’abri de la lumière du jour. Vous allez ensuite pouvoir venir déposer dessus ce que vous voulez y imprimer. Ça peut être de la dentelle, des fleurs ou feuilles séchées ou fraiches, des plumes, des objets, etc. Vous pouvez également faire imprimer sur un transparent une photo noir et blanc en négatif qui sera ensuite imprimée en positif sur votre surface. Une fois que vous avez déposé tout ce que vous voulez sur votre surface photosensible, venez poser une plaque de verre par dessus pour être sur que tout reste en place. Si la plaque de verre est plus petite que votre surface, ça va se voir, donc pensez-y. Personnellement, je préfère maintenir la plaque du dessous et la vitre avec des pinces à dessin comme ça tout reste bien en place. Maintenant, c’est le moment technique : l’insolation, autrement l’exposition à la lumière pour faire réagir la photosensibilité de votre surface et imprimer l’image sur celle-ci.

Pour savoir combien de temps est nécessaire pour imprimer votre image, je vous conseille de faire une bande teste ou des échantillons tests, en en laissant un 10mn, un deuxième 15mn, un troisième 20mn, etc. J’avais beaucoup vu en faisant mes recherches que 15mn avec un spot (prévu pour de l’insolation) suffisaient, avec mon spot il m’aura fallût laisser 1h pour que l’impression se fasse correctement et que le bleu ressorte bien.

Une fois l’insolation terminée, il faut passer à la “révélation”. C’est hyper simple. Dans une bassine, mettez de l’eau du robinet avec un peu de vinaigre blanc. Rincez votre surface dedans et faites plusieurs bains si nécessaire, il faut qu’au dernier bain, l’eau soit totalement clair. Si vous ne rincez pas suffisamment votre surface, du produit va rester et avec le temps, l’image va jaunir et se foncer. Si vous travaillez avec du papier, rincez-le bien mais avec délicatesse pour ne pas altérer le papier. Si vous trouvez que l’impression manque un peu de contraste, vous pouvez ajouter de l’eau oxygénée à votre eau du dernier bain. J’ai essayé, ça fonctionne mais c’est assez léger, voir la photo ci-dessous.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à faire sécher votre belle photo fraichement imprimée !

On s’équipe

Alors ne faites pas comme moi, munissez-vous d’une paire de gants pour protéger vos mains et d’une bassine pour protéger votre lavabo ou évier. Ensuite, il vous faut du soleil ou une lampe prévue qui pourrait s’y substituer. Des seringues ou petits verres doseurs, perso j’utilise des seringues à Doliprane pour bébé, qui ne serviront évidemment plus pour mon bébé ! Un récipient pour faire le mélange des deux produits. Une place, une plaque de verre et des pinces à dessin. Franchement à part les produits, qui sont très spécifiques mais faciles à trouver, il ne vous faudra que des ustensiles que vous avez déjà certainement chez vous.

Pour ce qui est des produits, on en trouve un peu partout sur internet. Moi j’ai commandé cet article sur Etsy. Mais vous en trouverez également chez I-Make par exemple, ici, un kit complet pour réaliser des cartes postales.

Et maintenant ?

Alors c’est bien beau tout ça mais on en fait quoi? Et bien on peut faire plein de choses, comme des marques pages, des faire-parts, du papier cadeau. Si on imprime sur tissu, on peu personnaliser un tote bag par exemple. On peut également créer ses propres furushiki (emballage cadeau en tissu, réutilisable) à partir d’un vieux draps trouvé chez Emmaus. Perso, les idées ne manque pas, contrairement au temps, qui lui, se fait plus rare. Je vais me servir de cette technique pour créer un nouveau kit de broderie qui arrivera dans quelques semaines, à mi chemin entre mon amour pour les fleurs et la technique photographique et la broderie évidemment. Si vous avez envie d’en savoir plus sur ce projet, je vous invite à me suivre sur mon compte instagram pro @TheComptoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A note to our visitors

This website has updated its privacy policy in compliance with changes to European Union data protection law, for all members globally. We’ve also updated our Privacy Policy to give you more information about your rights and responsibilities with respect to your privacy and personal information. Please read this to review the updates about which cookies we use and what information we collect on our site. By continuing to use this site, you are agreeing to our updated privacy policy.