Ce qu’il faut retenir de la cérémonie des Oscars 2018

Tout ce qu'il faut retenir des Oscars 2018

La 90ème cérémonie des Oscars 2018 vient de s’achever et il est temps pour moi de vous dire tout ce que j’en ai retenu. Mais avant, si vous voulez voir les résultats, rendez-vous ici. Pour ce qui est du reste, tout ce qu’il faut retenir, tout ce qu’il s’est passé c’est ici et c’est tout de suite !! Une des fixettes de Jimmy Kimmel, tout au long de la soirée, a été la durée de l’émission. En effet, cette cérémonie est réputée pour être incroyablement longue… Elle dure quatre heures !!!!!

Ce que je peux vous dire tout de suite, c’est qu’il n’y a pas eu une grosse récolte pour un seul film comme ça avait pu être le cas l’an dernier avec “Lalaland”. Le film de Guillermo Del ToroLa Forme de l’Eau” a remporté 4 statuettes. “Dunkerque” de Christopher Dolan a eu 3 récompenses, 2 pour “Les heures sombres ” tout comme “Three billboards” et “Blade Runner 2049“.

À l’américaine

Tout les ans il y a des éléments qui changent, des modes qui passent et il y a le reste. Il y a ces petits détails qui ne changent jamais et qui réconfortent le spectateur parce qu’ils sont familiers. Sandra Bullock et Nicole Kidman sont toujours là dans des robes pas toujours très bien choisies ! Meryl Street est nominée, comme d’habitude. Tout le monde remercie sa mère, sa femme, son mari, ses enfants, avec une petite larme c’est toujours mieux !!

Un temps a également été pris pour saluer la tradition du cinéma de guerre aux USA et pour remercier les troupes américaines.

L’an dernier, un groupe de touristes c’était retrouvé au coeur de la cérémonie sans le savoir. Cette année, Jimmy Kimmel a voulu remercier le public qui se déplace dans les cinémas pour voir les films. Il a donc retransmis au milieu de la cérémonie, par caméra nocturne, l’intérieur d’une salle de cinéma toute proche du théâtre où se déroule la cérémonie. Et comme les surprises faites pas des célébrités aux gens lambdas ça marche très bien à la télé américaine, le présentateur a pris une poignée de célébrités avec lui et il les a emmené dans ce cinéma voisin. Evidemment les spectateurs de cette salle ont adorés, ils ont eu droit à une distribution de nourriture au bazooka lanceur de hot-dogs. Les surprises ça marche trop bien ! C’est pour ça que c’est bien plus fun de regarder les Oscars que les Césars!

Parlons chiffons

La première chose que j’ai remarqué dès le tapis rouge c’est que je me suis trompée, la règle des précédentes cérémonies de ne porter que des habits noirs n’étant pas d’actualité. Si déjà je me plante alors que la cérémonie n’a pas commencé, on peut dire tout de suite que je vais avoir tout faux !

On a beaucoup parlé des violences faites aux femmes depuis l’automne dernier et tant que ces agressions existeront il ne faudra pas se taire. Ceci étant dit, ce n’est pas mal non plus d’avoir des robes et des costumes de toutes le couleurs… Comme ça on peut critiquer les tenues moches, comme celle de Salma Hayek ! Et on peut saluer l’originalité de Whoopi Goldberg avec ce look fou !

Il est souvent facile de voir certaines tendances sur les tapis rouge. Cette fois par contre, les choix ont été très variés. Il n’y a pas vraiment eu une grande tendance. Comme d’habitude le blanc, le noir et le rouge ont eu du succès. Mais je crois que ce qu’on a vu le plus, ce sont les strass et les paillettes.

Jimmy Kimmel

Jimmy Kimmel était donc le présentateur de la cérémonie pour la deuxième année consécutive, Il y avait pourtant eu un problème l’an dernier avec la fausse annonce de “La La land” comme meilleur film. Il a préféré crevé l’abcès tout de suite en disant qu’il avait été rappelé malgré cet incident. Mark Hamill a d’ailleurs fait une bague au moment de remettre l’oscar du meilleur court métrage d’animation en disant “Don’t say lalaland, don’t say lalaland” (“Ne dit pas lalaland, ne dit pas lalaland“).

Il a abordé tous les sujets du moment dans son discours d’ouverture : la bourde de l’an dernier donc, l’affaire Winstein, des tacles sur Trump, l’inégalité homme/femme, le succès du film “Black panter“, etc. Il a aussi fait un appel à participation pour la marche du 24 mars à venir “march for our lives“. Il a également eu un petit mot pour les nominés présents dans les catégories majeures comme il est de coutume, en appuyant bien sur tous les aspects historiques ou les grandes premières de cette sélection de nominations.

La 90ème édition

Cette cérémonie a été placée sous le signe de l’anniversaire puisqu’il s’agissait de la 90ème édition des OscarsEva Marie Saint qui avait reporté l’oscar du meilleur second rôle en 1954, et qui est plus vieille que les Oscars, était présente pour remettre le prix de la meilleure création de costume. Rita Moreno était également là, à 86 ans et dans la robe qu’elle portait lors de la cérémonie en 1961 lorsqu’elle a reçu un l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle dans “West side story“. Elle a remis le prix du meilleur film dans une langue étrangère.

À l’occasion de ce 90ème anniversaire, beaucoup d’extraits des précédentes éditions ont été passés. Avant de remettre le prix de la meilleure actrice par exemple, il y a eu un montage dans lequel apparaissaient toutes les actrices ayant reçu ce prix.

Pour ce qui est de la scénographie, il n’y a que deux mots qui me viennent : très barocorococo. En arrière plan se sont enchainés des espaces sentant à plein nez le rabougris : beaucoup de moulures, de dorures et de trucs qui font vieux et historiques. C’était peut-être cet effet qui été recherché. En tout cas c’est toujours très impressionnant techniquement (il y a au moins eu 10 changements d’espace) mais jamais très beau ou même interessant.

Time’s up

Contrairement à toutes les cérémonies qui se sont enchainées depuis le mois d’Octobre, le noir n’était pas la règle en signe de soutien au victimes de violences sexuelles. Même s’il n’y avait pas de signes visuels forts lors du “red carpet“, les discours de soutien aux victimes d’agressions sexuelles sont toujours présents et ça c’est une bonne nouvelle. Ashley Judd et Mira Sorvino (qui ont été des victimes de Winstein) sont arrivées ensemble aux Oscars.

Elles ont toutes les deux été black listées par le producteur pendant des années et elles sont également dans les premières à avoir dénoncé le producteur. Toutes les actrices qui sont montées sur scène ont bien appuyé sur ce fait : les choses changent enfin, en continuant de répéter “Time’s up”.

Après coup, j’ai l’impression qu’il y a eu bien plus de femmes qui ont remis des prix que d’hommes. Il faudrait que je me penche sur la question pour vérifier que je ne dis pas de bêtises mais c’est le sentiments qu’il me reste.

Diversity matter

Comme l’on dit les vainqueurs du meilleur film d’animation “Coco“, la diversité est importante. Il a beaucoup été question de diversité et d’égalité durant la cérémonie. J’imagine que ça a été voulu pour ne pas être trop redondant avec les cérémonies précédentes qui été principalement axées vers les questions de violences sexuelles. Le mouvement “me too” a permis de mettre en lumière beaucoup d’histoires terribles et pas seulement dans le monde du cinéma. Ce soir il a été question du droit des femmes et des violences sexuelles mais également de beaucoup d’autres causes qui nécessitent qu’on les défende : la communauté LGBT a été représentée grâce aux récompenses qu’ont obtenus les films “Call me by your Name” et “Une femme fantastique“. La réalisatrice du court métrage “The silent Child” a fait son discours en parlant et en signant. Elle en a profité pour remercier l’académie des Oscars de mettre un peu de lumière sur ce handicap invisible qu’est la surdité.

Tiffany Haddish et Maya Rudolph sont venues remettre deux prix et ont commencé leur speech en se demandant ironiquement si les Oscars ne seraient pas trop noirs maintenant ?! Evidemment la réponse est non.

Tout le monde a eu un peu de lumière ce soir, les homosexuels, les transgenres, les handicapés, les femmes, les gens gros, les minces, les vieux, les jeunes, toutes les couleurs de peau. Même si les choses ne changent pas forcément, ce soir aux Oscars, ils ont voulu faire comme si, et comme si c’est déjà le début d’un changement.

2 thoughts on “Ce qu’il faut retenir de la cérémonie des Oscars 2018

  1. Je n’ai pas pu tout voir mais j’ai eu l’impression que c’était aussi impressionnant que les années précédentes. ^^ ! Merci pour ton article

    1. Merci à toi d’être venue par ici ! C’était assez Hollywood comme d’habitude mais en y réfléchissant c’était pas aussi fou que les autres années et les discours n’étaient pas aussi dingues que ce à quoi je m’attendais mais c’est toujours un plaisir à regarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *