Défi du mois pour la planète #1 : la salle de bain

Oui vous ne rêvez pas, reprendre le chemin du blog est l’une de mes résolutions pour 2020. On verra bien combien de temps j’arrive à tenir! Si vous ne me suivez pas sur Instagram, c’est dommage mais rien de grave. Parce que cette idée (pas du tout révolutionnaire mais tout de même très utile) à pas mal de succès et la plateforme ne me permet pas de répondre à tout le monde. Du coup, je me suis dit que j’allais plutôt faire ça ici.

Le concept est simple, je suis partie du constat qu’on a tous envie de faire mieux, pour nous, pour la planète, pour nos enfants. Sauf qu’entre la culpabilisation de ne pas être irréprochable et le fait de ne pas savoir par où commencer, souvent on ne saute pas le pas d’une vie plus green. L’idée est donc de s’y mettre tous ensemble un pas après l’autre pour changer durablement nos habitudes.

Pour le mois de janvier, on s’attaque à un gros dossier : la salle de bain. Avec la cuisine se sont les deux pôles les plus polluants de la maison. Et les produits d’hygiène nous coutent également beaucoup d’argent. Tout ça pour se retrouver avec une montagne de plastique à l’arrivée. Je vais donc vous énumérer des petites choses que vous pouvez changer et vous donner quelques bonnes adresses.

Les produits solides

Alors les gels douche c’est vrai c’est pratique, c’est ludique, ça sent bon. Mais il faut bien avouer qu’au bout du compte ça donne une montagne de bouteilles plastiques vides! Perso, je ne pense qu’à ça. Faites les comptes, chez vous. Une bouteille de shampoing ou de gel douche, elle dure combien de temps? 3 semaines? Un mois? Multipliez ça sur une année, puis sur votre vie entière, puis par le nombre d’habitants de votre pays. On arrive tout de suite à un nombre vertigineux. Revenir à la savonnette c’est assez simple. Si vous n’aimez pas cette sensation rêche sur la peau, prenez simplement un autre savon, beaucoup ne donne pas cette sensation. J’ai fait du savon au lait maternel et franchement j’ai été assez bluffée. Evidemment, pour ce faire, il faut avoir du lait maternel sous la main! Mais il y a de nombreuses propriétés bonnes pour toute la famille. Par contre, j’ai trouvé que ce savon fondait beaucoup plus vite que les autres que j’utilise d’habitude. Pour les curieux ou les aventuriers, je vous mets le lien de la recette ici.

Le shampoing c’est un autre produit qu’il est simple d’utiliser en version solide. Il faut juste passer le cap. Perso, j’ai pas mal d’irritation du cuir chevelu avec les shampoings liquides traditionnels ou plus orientés soin et ils disparaissent presque complètement avec le shampoing solide. Si vous en avez essayé et que vous n’avez pas été convaincu, essayé une autre marque. Il y a en a forcément un shampoing quelque part qui est fait pour vous, votre cuir chevelu et vos cheveux. La porte d’entrée la plus facile pour essayer, c’est Lush. Un magasin très color pop un peu partout avec des odeurs acidulées TRÈS fortes qui peut aussi s’acheter en ligne. Après, niveau composition, on fait quand même mieux. Suite à mes stories, beaucoup m’ont parlé de deux marques: les savons de Joya et Pachamamaï. J’ai donc bien hâte de les essayer.

Au rayon des produits solides, on peut aussi parler du déodorant. J’en ai fabriqué un que j’utilise depuis quelques semaines mais je ne suis pas convaincue à 100% par le résultat. Mais on m’a conseillé cette recette que j’ai bien envie de tester du coup.

Tout pour les dents

Si il y a un produit pour lequel je doutais un peu de moi, c’était bien le dentifrice. Mais c’est un peu comme pour le shampoing sec, une fois qu’on a passé le cap, c’est facile de s’y tenir. J’ai commencé par tester ce que Lush proposait. Mais je suis vite passée à autre chose pour les raisons évoquées plus haut. Aujourd’hui j’utilise un dentifrice en poudre à appliquer sur une brosse à dent mouillé et ça fait très bien l’affaire. Mon dentifrice est fabriqué par une petite entreprise américaine et ne contient pas de fluor. Suite à mes stories, une de mes abonnées, qui est dentiste, m’a conseillé de ne pas enlever le fluor à 100% pour ne pas se retrouver avec une colonie de carries. Donc peut-être qu’il faudrait que je jongle entre deux dentifrices. En tout cas, depuis que je n’utilise plus de dentifrice traditionnel, je n’ai plus de problèmes de gencives et elles sont beaucoup moins sensibles.

Qui dit dentifrice dit forcément brosse à dent. De ce côté là, on est passé à la brosse à dent en bambou depuis plus d’un an. Ça a été très facile de faire ce changement. Une de mes abonnées m’a très justement fait remarqué qu’elle avait voulu s’y mettre mais qu’elle n’avait pas trouvé mieux que des brosses en bambou fabriquées en Chine… Du coup c’est sur que c’est un peu contre productif. J’ai trouvé quelques liens pour vous aider à trouver des brosses les plus éthiques possibles comme sur le site de My Boo Company où ils expliquent bien pourquoi leur produits sont Made in China, à méditer.

Les protections menstruelles

Cette gamme de produits mériterait un article complet mais pour aujourd’hui, on va se contenter de survoler toutes les possibilités. Sachez qu’au court de sa vie, une femme va dépenser en moyenne 23 500€ en protections hygiéniques… Je vous laisse imaginer la montagne de déchets que ça peut représenter. Et surtout, SURTOUT, on ne sait pas vraiment ce qu’on met en contact pendant des heures et des heures avec notre vulve ou notre vagin et à un moment, ça suffit les conneries! Oui je suis un peu énervée par ce sujet. Parce que si les hommes en avaient besoin, on aurait surement trouvé une solution depuis longtemps… Bref! Je m’égare! Pour remplacer les tampons et serviettes voici les options qui s’offrent à vous:

  • la cup menstruelle qu’on ne présente plus et qui, personnellement m’a convaincue. Mais je sais que ça ne correspond pas à toutes les femmes.
  • la serviette / protège-slip lavable. Hyper pratique que j’utilise également. À ne pas mettre avec toutes les formes de culottes parce que ça peut avoir tendance à glisser et se déplacer un peu. Vous pouvez les coudre vous-même ou les acheter ici.
  • le tampon lavable. Grosse révolution et ça à l’air de super bien fonctionner. Même si je n’ai pas encore testé ici le lien vers une vidéo qui en parle et ici le site où vous pouvez en acheter.
  • elles ont été nombreuses sur Instagram à me parler de la révolution que ça avait été pour elle d’essayer la culotte de règle! J’ai vraiment envie de m’y mettre. Mais pour ça je vais attendre d’avoir repris une taille normale et de perdre tous mes kilos de mes deux grossesses! Je vous partage quand même les différentes marques dont on m’a parlé: Réjeanne, Smoon, Fempo et Elia.

Voilà donc les options que vous avez. Tout dépend de ce que vous cherchez. Si vous avez plutôt un petit flux ou pour les ado, je conseillerai plutôt les serviettes (qui conviennent aussi aux flux plus abondants, tout dépend de la taille que vous utilisez), et le tampon lavable. Pour les flux plus abondants, faites vous plaisir, la cup c’est mon n°1 mais la culotte à l’air de très bien fonctionner aussi, ou sinon, la classique mais très efficace serviette en plus grand format.

Et les commissions alors?

Alors là on arrive au niveau de ce qui font déjà tout le reste et qui n’ont plus peur de rien! On va parler des cabinets (quel vieux mot!). Pour réduire ça consommation d’eau et de déchets, on peut rejoindre la team “pipi sous la douche”, facile à mettre en place! On peut aussi se la faire “à l’indienne”, on se lave à l’eau directement après être passé aux toilettes, ça marche pour le pipi et le caca (mots beaucoup trop enfantin!) mais là il faut être organisé pour que ça tombe pile à l’heure avant la douche.

Sinon, et j’en suis pas encore là, on peut utiliser du papier toilette réutilisable. C’est tout simplement comme des lingettes lavables mais un peu plus grandes, à mettre dans une bassine pour toute la famille, et on fait tremper et à la machine tous les jours, tous les deux jours. Je n’ai pas testé et il vaut mieux prévenir les invités de passage, mais pourquoi pas!

Sinon, on a opté pour le papier toilette en bamboo qu’on se fait livrer 2 fois par an. Aux USA, trouver un PQ de qualité et qui ne coute pas un bras c’est vraiment pas facile alors c’est la meilleure option que j’ai trouvé pour le moment.

Et plus encore

Pour les Oreilles

J’ai reçu pas mal de messages me disant que j’avais oublié du fléau que sont les cotons-tige. Alors oui c’est vrai, j’ai complètement oublié d’en parler parce que je n’en n’utilise absolument pas. Je reconnais le plaisir chelou que ça peut être de sortir un paquet de miel pops sur un baton en plastique ouaté. Mais vraiment, rien ne rentre dans mon oreille de plus petit que mes doigts. Je ne vais pas vous faire la leçon. Chacun est libre de faire ce qu’il veut. Mais ça fait des années que je me lave les oreilles quand je lave mes cheveux, sous la douche et ça fonctionne très bien.

Si vous tenez toute fois à avoir les oreilles étincelantes, vous pouvez vous tourner vers les oriculis, une sorte de mini cuillère en bambou pour aller racler l’intérieur du conduit. Sinon il existe des cotons-tige sur tige en bois donc quand même bien moins pire que les traditionnels avec du plastiques. Je vous mets le lien ici d’une boutique où vous pourrez trouver les deux options.

Pour le visage

Je ne me maquille pas énormément mais quand je le fais j’aime le faire bien. Donc je n’y suis pas encore complètement mais j’aimerai me tourner vers des marques plus éthiques mais je n’y connais pas grand chose donc si vous avez des conseils surtout n’hésitez pas à partager. Une fois maquillé, il faut bien se démaquiller. Je déteste les eaux micellaires, plus abrasif tu meurs! Et d’ordre général, je banni au maximum les emballage en plastique non indispensable donc, une bouteille de démaquillant clairement, ça ne fait pas parti de cette catégorie. Le produit magique pour se démaquiller c’est l’huile, de ce que vous voulez, alimentaire ou non, tout fonctionne! En tout cas olive, coco ou amande douce ça fonctionne. Un peu d’huile au creux de la main qu’on se met ensuite sur le visage, on frotte délicatement avec les doigts ou une lingette et on rince le tout, des fois un petit coup de savon en plus ça peut aider et le tour est joué.

Quand je parle de lingette évidement, c’est du réutilisable on est d’accord. Essayé de bannir au maximum les disques de coton ce n’est pas très doux à force pour la peau délicate du visage. Si vos cotons/lingettes restent tachés: on m’a conseillé cette petite recette pour les retrouver comme neuf, je vous mets le lien ici.

Et plus si affinité…

Si toutes ces choses que j’ai cité plus haut vous font un peu peur pour vous lancer, commencer par des petites choses. Vous pouvez par exemple trier tous les médicaments que vous avez chez vous et ramener ceux qui sont périmés en pharmacie. Vous pouvez arrêter le vernis à ongle parce que là je crois qu’une composition clean à la fois pour vous et pour la planète ça n’existe pas. Et par la même occasion, vous n’utiliserez plus non plus de dissolvant! Vous pouvez aussi opter pour une brosses à cheveux en bambou plutôt qu’en plastique. Vous pouvez également faire votre gommage maison avec une recette à base de marc de café ou de miel plutôt que d’utiliser des gommage qu’on peut trouver dans le commerce.

Et de manière général, n’oubliez pas que le meilleur des déchets est celui qui n’existe pas.

En conclusion

La salle de bain est la pièce par laquelle il est le plus facile d’attaquer et de combattre nos habitudes de consommation. Ne vous culpabilisez pas de ce que vous ne faites pas bien mais soyez plutôt content de ce que vous arrivez à mettre en place. Merci beaucoup pour votre engouement, ça me motive également beaucoup à aller plus loin et à vous proposer de nouveaux défis dans les mois à venir. J’ai plein d’idées: un défi couture, un défi sur notre façon de consommer la mode, un défi autour des soins de bébé, une routine cheveux green et maison, des produits ménagers sans liquide fluo et parfum chimique, etc… Toute suggestion est bonne à prendre alors n’hésitez pas à laisser un commentaire, ça m’aide beaucoup.

Je vous donne donc RDV le premier week-end de chaque mois en stories et sondage sur Instagram et dans les jours qui suivent ici pour pour un résumé, pas du tout condensé!

Quelques liens de boutiques en ligne qu’on m’a conseillé

2 thoughts on “Défi du mois pour la planète #1 : la salle de bain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *