The ArmoireThe Bavoir

Un romper à coudre qui à de la classe

692 views
Deux romper pour le prix d'un

Et si on parlait un peu couture ! Vous le savez à force, je suis toujours à la recherche d’une bonne excuse pour coudre et quand il s’agit d’une occasion pour coudre Léon, je ne me fais pas attendre ! Cette fois, il n’y a pas vraiment d’occasion particulière, c’est juste Brindilles&Twig qui a encore frappé !

Quelle dommage...
Quelle dommage…

J’ai réalisé deux modèles de ce nouveau patron. La raison de ce doublon, c’est que j’ai fait un très mauvais choix de tissus pour le premier ! Et Léon, avec les cuisses qu’il a héritées de sa mère, a tout déchiré en 3 minutes. En même temps, quelle idée de choisir une gaze fine et fragile pour un patron où l’élasthane n’est pas une option !

Romper trop petit mais romper trop mignon
Romper trop petit mais romper trop mignon

Même si le premier modèle est complètement raté, je vous le montre quand même. Il n’est pas portable mais sur un cintre c’est trop mignon !

Premier romper
Premier romper

Rolled Hem Romper : 89

Alors, c’est vrai, le nom des patrons de cette maman créatrice ne sont pas super canons, mais les patrons eux, le sont. Et après tout, c’est ce que je lui demande ! Cette fois-ci, j’ai craqué pour une combi short. Je trouve que les vêtements en une seule pièce sont vraiment bien avec les bébés. C’est beaucoup moins contraignant que les ensembles body+pantalon+t-shirt. De toute façon ici, il fait beaucoup trop chaud pour miser sur ce genre d’ensembles. Ce romper s’adresse aussi bien aux filles qu’aux garçons. Il a une longue boutonnière sur le devant, des manches et des jambes retroussées.

À savoir

Il faut noter que dans les patrons de cette marque, les valeurs de couture sont comprises dans le patron. Et une note pour moi-même : arrêter d’improviser en choisissant un tissu qui ne convient pas au modèle ! Ce patron a été pensé pour être cousu dans un tissu à maille ou en jersey, donc un tissu avec de l’élasticité. Si comme moi, vous avez un bébé qui a de bonnes cuisses, il faut y faire attention.  Choisissez bien votre tissu, au risque de voir s’envoler (ou de voir déchirer plutôt) une demi-journée de travail ! Une demi-journée j’exagère (ce n’est pas du tout mon genre). Ce patron est assez rapide à faire, de la découpe aux finitions, il doit y en avoir pour 2h30, je pense.

Devant-Derrière
Devant-Derrière

Suivez bien le tableau des tailles, il est assez fidèle. Pour un bébé de 71 cm et un peu plus de 10kg de 9 mois (belle bête !) j’ai pris la taille 9-12 et c’est très bien. Tout ça bien entendu, quand on choisit le bon type de tissu !

Les plus

Comme dans beaucoup de patrons de cette marque, ce que j’aime particulièrement c’est que ce sont des modèles simples et rapides à coudre. Et ils sont surtout facilement personnalisables. Pour la deuxième version, comme la maille que j’ai choisie était un peu dark, j’ai voulu ajouter un détail qui tue ! J’ai découpé les lettres de son prénom dans de la feutrine blanche et rouge. Je les ai ensuite cousues au point zigzag serré sur la pièce du dos. Comme ici, quand je dis qu’il s’appelle Léon tout le monde comprend « Liam« , je me suis dit que comme ça, plus personne ne se tromperait !

L.E.O.N Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ?
L.E.O.N Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?

Ce que j’aime aussi c’est que pour la plupart, ils sont faits pour les filles et les garçons. Les modèles proposés ne sont pas genrés (sauf les robes) et je trouve ça très appréciable. Ces patrons s’adressent à tous les niveaux de couture et ce sont des bons exercices pour prendre en main une surjeteuse.

Léon dans son nouveau romper
Léon dans son nouveau romper

Les moins

Ce que j’aime moins sur ce modèle, c’est qu’il n’y a pas de boutonnières à l’entrejambe et vu le nombre de fois qu’un bébé doit être changé par jour, vous imaginez que ça peut vite devenir contraignant cette histoire. Je trouve que le prix peut aussi être un petit point négatif. Ce patron est à 9.50$. Comme le dollar est beaucoup plus faible que l’euro en ce moment, ça peut valoir le coût ! Mais bon ça c’est mon côté hérisson qui parle. Faire un patron, c’est beaucoup de travail donc je ne rechigne pas non plus à les acheter. Et au moins, je sais qui a fabriqué les vêtements que porte Léon.

La piste aux étoiles
La piste aux étoiles

À lire également…

 

Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

Leave a Response