The Armoire

La viscose et ma blouse « Cézembre »

2992 views

Le lundi, c’est couture et quel plaisir! À force vous allez le savoir je vous le dis toutes les semaines Aujourd’hui, je vais vous raconter ma rencontre avec un nouveau type de tissu : la viscose. Je suis allée à Joann, une sorte de Mondial Tissus et de Graphigro mélangés, et en attendant mon tour pour faire découper mon jeans (dont je vous parlerai bientôt), je suis tombée sur ce rouleau rose tout doux et léger et là, je me suis dit BANCO (oui j’utilise régulièrement des expressions des années 90).

C'est parti pour Une blouse Cézembre en Viscose
C’est parti pour une blouse Cézembre en Viscose

La viscose : qu’est ce que c’est et pour quoi l’utiliser?

Ce tissu est aussi appelé rayonne ou soie artificielle. Elle a été inventée en 1889 et elle est composée de pulpe de laine ou de peluches de coton mélangées à des produits chimiques. La viscose est un tissu léger, à repasser sur le mode « soie » ou vapeur. En ce qui concerne la couture, c’est un tissu fin qui a glissé, pas aussi contraignant que la soie mais pas aussi facile que le coton. La viscose est à un prix très accessible mais le rendu n’est pas toujours fluide ou propre. Ce n’est pas le meilleur tissu à prendre quand on débute en couture.

La viscose peut être utilisée pour confectionner des chemises ou chemisiers, des blouses ou encore des robes.

La blouse Cézembre

En suivant ces conseils, j’ai décidé de partir sur le patron de la blouse Cézembre de AnneKaCouture. J’ai vu pas mal de fois cette blouse circuler sur les réseaux sociaux et j’ai fini par me laisser tenter parce qu’elle peut être personnalisée facilement. Suivant la nature, le motif et la couleur de tissu déjà on arrive à une multitude de possibilités. Mais ce que j’aime avec ce modèle c’est surtout qu’on peut aussi rajouter du passepoil. Je pense que je vous ai déjà parlé de mon amour pour le passepoil! J’adore ça, je trouve que c’est vraiment la façon de booster la personnalité d’un vêtement et d’apporter un coup de peps. En général je ne suis pas fan des tissus à motifs j’ai toujours peur de m’en lacer. Je préfère partir d’un tissu uni et apporter ma touche personnelle dans les finitions. Le passepoil, le biais et les boutons sont les meilleurs moyens de pourvoir le faire.

Cézembre à Baltimore
Cézembre à Baltimore

Je me suis donc attaquée toute confiante à ma blouse. Même pour les débutantes, elle ne présente pas vraiment de difficultés. Comme d’habitude, il faut juste prendre son temps et être concentré(e)! Comme je m’étais un peu faite avoir avec ma Majestic au niveau de la taille, j’ai préféré directement partir sur un 40 puisque le modèle avait l’air d’être pas mal ajusté au niveau des hanches et qu’il faut bien être honnête, depuis mon arrivée au pays du burger, même si je suis devenue végétarienne et que je cuisine énormément, j’ai pris quelques kilos. Du coup, j’ai préféré assurer mes arrières en prenant une taille de plus que d’habitude. C’est toujours plus simple d’enlever du tissu que d’en rajouter si jamais ce n’est pas la bonne taille! Et bien, je peux vous dire que j’ai bien fait. Mes craintes étaient fondées et cette blouse est bien droite. Si vous avez une morphologie en H ou en V, allez-y, cette blouse est faite pour vous, mais pour les autres il vaut mieux éviter. Je ne regrette pas de l’avoir cousue, je la porte pas mal même si elle ne me met pas du tout en valeur. En plus j’ai pas forcément choisi la bonne couleur pour aller avec mes cheveux super blonds et ma peau rosée! Mais elle est vraiment très confortable et je suis quand même contente du résultat. Pour ce qui est de cette première fois avec la viscose, là par contre, je pense que je n’accorderai pas de seconde chance à ce tissu.

Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

Leave a Response