The ArmoireThe Bavoir

Une nouvelle salopette Paloma pour une nouvelle vie

7 comments1265 views

Vous vous dites peut-être que ça fait un moment que je ne vous ai pas montré ma tronche. Il est vrai que je n’ai pas un besoin irrépressible de me mettre en scène sur internet, mais pour vous montrer ce que je couds pour moi-même, c’est un peu compliqué de ne pas vous montrer ce que ça rend porté une fois terminé. Il y a une bonne raison pour que je me cache un peu. (Suspense…) Non, non, je n’ai pas eu une soudaine envie de m’éloigner de ma cyber-image pour prendre du recul sur moi-même et réfléchir sur la société qui m’entoure(Le suspens grandit…). Non, non, ce n’est pas parce que les USA font de moi une baleine XXL et que j’ai honte de mon corps qui s’engraisse (le taux de suspense atteint des sommets, n’est-ce pas ?!).  En fait, si je ne me suis pas montrée depuis un moment, c’est parce qu’en plus de m’embaleiner (mot qui n’existe évidemment pas), je me suis mise à fabriquer un petit baleineau ! Et oui ! Je vous ai caché mon bidon, qui grossit, qui grossit.

Big belly
Big belly

Evidemment, on est super contents (Capitaine Obvious !), mais ce n’est aussi pas toujours facile de préparer un si gros changement à l’autre bout du monde, même si j’aime relever des défis ! On m’a donc soufflé à l’oreille que ce serait peut-être une bonne idée de lancer la rubrique « The Bavoir » pour vous raconter tout ça. C’est chose faite ! Suite au prochain épisode…

Si je vous raconte tout ça aujourd’hui, c’est parce que j’ai préparé quelque chose pour l’occasion : une nouvelle salopette Paloma de MakeMyLemonade adaptée à ma nouvelle morphologie. Comme je vous le racontais dans cet article, fini pour moi le temps de la morpho en 8, du moins pour les mois à venir, et bonjour à la morpho en b ! Ce n’est pas toujours facile de trouver des vêtements sympas et pas trop chers quand on n’arrive plus à voir ses pieds ! Du coup, je pense que mes prochains projets coutures vont aller dans ce sens. Il existe quelques patrons de couture pour réaliser des vêtements de grossesse mais je ne les trouve pas aussi cool que les patrons « ordinaires ». Du coup mon défi pour les 4 mois à venir, c’est de partir de patrons que j’affectionne, dont je vous ai fait la liste, pour les adapter aux ventres proéminents. Si vous avez des bons tuyaux d’ailleurs, je prends. J’ai cru voir que dans le dernier numéro de la Maison Victor, il y avait des clés pour adapter les patrons, j’ai hâte de l’avoir entre les mains.

Paloma gonflée
Paloma gonflée

Dans cette optique, mon premier chantier a été de m’attaquer à Paloma. Pour être plus exacte, me ré-attaquer à Paloma, puisque j’en avais cousu une l’été dernier, pile à temps pour partir faire mon enterrement de vie de jeune fille… En un an, il s’en passe des choses ! Après cette instant « C’est bien vrai, ma bonne dame », revenons à nos moutons. J’était vraiment très fière l’an dernier avec cette première version, je m’étais appliquée autant que je pouvais, j’avais vraiment bien pris mon temps et j’avais bien tout repassé. Je crois que c’est la première fois où j’avais fait si attention. Mais le choix de mon tissu n’était vraiment pas le bon. Ça ne m’a pas empêché de la porter, mais ce coton corail à pois dorés, était vraiment trop léger du coup il ne tombait pas comme il fallait. Cette fois, j’ai choisi un denim léger. Encore, du denim je sais mais ce coup-ci c’est la fin de la série, c’est promis. Le denim fin c’est vraiment parfait pour l’hiver. Pas de synthétique qui colle ou qui tient chaud. Rien de mieux que le coton, je vous le dis.

Pour ce qui est de mes nouvelles problématiques morphologiques, il a fallu trouver des solutions. Quand on est enceinte, on a besoin d’être à l’aise. Je ne suis pas une grande fan des femmes enceintes en salopette en jeans. Je trouve pas ça super élégant, pas très féminin non plus et une illustration de ce que les 90’s n’ont pas fait de mieux. Je n’ai pas vraiment changé d’avis à ce sujet, mais je me rends compte que c’est quand même pas mal… Bon, en fait, j’ai un peu changé d’avis ! Même si je n’ai pas pris beaucoup de poids (pour le moment), j’ai une forte tendance à me transformer en petite boule, du coup, j’ai choisi de coudre deux tailles supplémentaires pour être sûre.

Le deuxième problème se situait autour de mon ventre. Lui par contre, c’est une évidence il va être amené à gonfler encore et encore. Du coup, il faut penser « évolutif ». Pour la pièce centrale du haut de la salopette, je n’ai pas fait deux pièces mais une seule en rajoutant un cm, j’aurais peut-être dû en rajouter deux d’ailleurs, pour créer un pli creux en dessous de la poitrine pour apporter plus d’aisance. Il a aussi fallu que je modifie la poche centrale, je l’ai raccourcie en hauteur et je l’ai placée un peu plus haut que sur le patron de base. Pour que le « plastron » s’adapte mieux et que la salopette ait une forme moins « loose« , j’ai créé deux pinces de chaque côtés du ventre.

Détails techniques
Détails techniques

Je suis plutôt très fière du résultat, Paloma a été très simple à adapter. Tellement simple que j’ai voulu tester de nouvelles choses : j’ai posé du passepoil jaune autour des poches arrondies. Fierté suprême ! Pour raccorder mes décos de poches aux boutons, j’ai pris des boutons pressions jaune et pour finaliser le tout, j’ai rajouté des surpiqures jaunes. J’ai un peu l’air d’avoir 12 ans tout le temps avec cette salopette mais je suis tellement bien dedans, pendant cet été lourd et chaud qui plombe Washington, que je risque de la porter très très très souvent.

Fierté intergalactique
Fierté intergalactique

Je profite de ce post spécial grossesse de couturière/blogueuse pour faire des gros bisous à Valentine de la Malette des Minettes qui vient d’accueillir sa petite Léonie et à Emilie. Si je pouvais prendre une coupe de Champagne, je lèverai mon verre en criant  » À nos bébés de 2016 ! »

Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

7 Comments

  1. Super cool 😀 j’aime beaucoup les touches de jaune. Comme astuce de fringues pour la grossesse, je découperais un grand trou tout rond pour laisser le bidou dépasser. Simple !

  2. Ouais, cette salopette est vraiment chouette, avec ce petit jaune qui file la pêche! Et puis, chapeau bas Lisette, tu es plus qu’assortie au combo tapis-fauteuil, c’est beau l’amour du détail… 😉 Hâte de voir la suite!

  3. Félicitations ! Hé nous aussi on a eu un bébé de 2016, tu aurais pu nous citer ! On a lancé la mode d ailleurs semble -t-il ! Et je confirme pour la maison Victor, je l ai feuilleté tout à l heure et je l aurais peut-être être bien acheté si je l avais eu il y a quelques mois pour les modifications de grossesse mais les patrons ne m ont pas botés plus que ça… en ce moment je cherche plutôt comment modifier pour avoir un accès rapide à ma poitrine généreuse ! En tout cas bienvenue dans le monde de la maternité, et bisous à l autre bout du monde !

  4. Bravo, bravo, bravo !!!! Pour ce beau ventre et pour cette sublime Paloma !!

    Le passepoil jaune et les pression rendent super bien ! Et les modifs spéciale babybump sont bien gérées, c’est pas évident d’adapter un patron…

    Je lève ma coupe de champagne imaginaire (ou vraiment un petit fond alors !) à nous et nos bouts de choux !!! Couve bien !! (Et s’il fait très chaud, bon courage, pour avoir subit 2 jours un peu « caniculaire » à Paris en fin de grossesse, c’est assez pénible !)

    Des bisous, et plein de love <3

Leave a Response