voyager en avion avec un bébé

prendre l'avion avec un bébé

Je crois que le titre annonce bien la couleur de ce qui nous attend ! Ça fait des semaines que j’ai envie de faire cet article, pour qu’il puisse peut-être vous aider avec les vacances d’été. Mais non, je me suis encore laissée avoir par le temps qui passe. Tant pis, il sera pour les aoûtiens !

Je vais vous parler de ma propre expérience, que ce soit enceinte ou avec un bébé de moins de 2 ans. Il y a plein d’expériences différentes et ça dépend beaucoup du caractère de votre bébé. Mais sachez que c’est possible ! Entre ma grossesse et aujourd’hui, Léon a 20 mois, j’ai pris l’avion avec lui (dans mon ventre ou non) 10 fois. Accrochez-vous parce que c’est quand même du sport tout ça !

Enceinte

Pour ce qui est de prendre l’avion pendant la grossesse, c’est possible. Évidemment ça dépend de votre état de santé et de ce que vous dit votre médecin. En soi, l’avion est moins fatigant et dangereux pour une femme enceinte que la voiture. Si votre médecin vous l’autorise, vous pouvez prendre l’avion jusqu’au 8ème mois. Après, vous prenez le risque que la compagnie aérienne ne vous accorde le pas le droit d’embarquer. Je vous conseille donc d’avoir avec vous une attestation de votre médecin certifiant que votre grossesse se passe bien et qu’il n’y a aucune contre-indication pour prendre l’avion.

Durant ma grossesse, j’ai pris l’avion à 2 mois, (Washington-Paris) 4 mois (Paris-Washington) et 7 mois et demi (Washington-Los Angeles). On ne m’a jamais demandé d’attestation ou de justifier d’une quelconque situation médiale. Mais bon il vaut mieux prévoir. Le truc important quand on prend l’avion quand on est enceinte c’est les bas de contention. C’est moche et ce n’est pas confortable, mais ça fait vraiment une différence.

À part ça, il ne m’est rien arrivé de spécial pendant mes vols pendant ma grossesse. Pour une fois j’ai dormi tout du long. J’ai été bloqué en Islande et même si ça a plutôt été bien organisé, c’était très fatigant. J’ai quand même eu droit à un plateau-repas gratuitement alors qu’il était payant. C’est toujours ça de pris !

avec un bébé de 3 mois

Peu importe l’age du bébé qui voyage avec vous, il doit avoir son passeport. Vous ne pourrez même pas vous enregistrer si votre bébé n’a pas de papier d’identité.

Ce vol était un vol de nuit Washington-Zurich-Paris. Alors les vol de nuit, en principe, c’est le moins pire. Léon avait été plutôt cool et j’ai eu la chance qu’on me laisse un siège vide à côté de moi. Je l’ai donc fait dormir sur ce siège pendant presque tout le vol. À l’époque je n’ai pas mesuré ma chance !

Je ne l’ai appris que bien plus tard, mais avec un bébé, la poussette est comprise donc ne vous embêtez pas à trouver une poussette à votre arrivée, faites-la voyager avec vous.

avec un bébé de 5 mois

Ce vol était un vole de jour direct Paris-Washington avec Air France. C’est vraiment une très bonne compagnie et pour voyager avec un bébé, je n’ai rien à redire, ils sont vraiment attentifs et aidant. Léon était encore bien petit, du coup j’ai pu avoir le berceau pour lui gratuitement. Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne pour savoir s’il y a toujours un berceau de disponible et il faudra peut-être payer pour.

Si les vols de nuit sont ce qu’il y a de mieux, imaginez ce que sont les vols de jour… Alors là encore tout dépend de votre bébé. Le mien, depuis qu’il est tout petit à une certaine tendance à la suractivité. Pour lui, mais comme beaucoup d’enfants, rester immobile pendant 8h, ce n’est absolument pas possible et donc c’est épuisant. Et même avec un bébé qui a plutôt bon caractère, quand on voyage seule, c’est vraiment pas drôle. Sur ce vol Léon avait quand même fait une sieste de 2h… À l’arrivée, il a hurlé pendant 40 mn avant que les autres passagers ne gueulent contre les employés de l’aéroport pour qu’on finisse par me laisser couper la file, ce qui m’avait été refusé au début. Je pensais que ça serait le pire vol…

avec un bébé de 13 mois

Ce coup-ci, on est allé rendre visite à mon frère à San Francisco. On se dit que c’est le même pays et que ça va aller plus vite. FAUX ! 6h de vol pour aller en Californie mais pour une fois je n’étais pas seule avec mon bébé et ça fait une vraie différence, ne serait-ce que pour aller faire pipi, ou pour manger. Ce n’était pas vraiment un vol de nuit, mais plutôt de fin d’après-midi. Léon avait quand même fini par commencer sa nuit dans l’avion. Et comme nous étions 2 ça a presque été reposant. Genre j’ai même pu regarder un film !

Hublot encore et toujours

Une semaine plus tard, alors que Léon commençait à se faire au 3 heures de décalage horaire, nous sommes rentrés à Washington. Vol de jour ce coup-ci, donc forcément moins confortable que l’aller. Mais encore une fois nous étions 2 et il ne marchait pas encore du coup, même si ça reste fatigant, ça se fait très bien.

avec un bébé de 18/20 mois

Alors là c’est le drame ! Ce sont ces deux vols qui m’ont définitivement vacciné ! Seule avec un grand bébé de 18 puis 20 mois qui marche et qui a une certaine tendance à être très actif, j’ai cru que je n’y arriverais pas. Léon est maintenant trop grand et trop lourd pour tenir dans les berceaux des avions.

À l’aller, on a fait Washington-New York-Paris. J’ai eu cette chance sur 90% de mes vols à avoir une place libre à côté de moi et heureusement. Le premier vol, Léon a dormi 40mn, sieste tardive à 17h mais sieste quand même, c’était plutôt bien parti. Arrivés à New York, il a fallu marcher pas mal de temps et passer à nouveau la sécurité pour pouvoir atteindre notre avion pour Paris. Sportif mais ça se fait. Le vol en lui-même était un vol de nuit, je me suis dit que ça aller le faire, qu’il allait s’endormir que ça irait. Il a fini par s’ombrer dans mes bras, mais impossible pour lui de rester endormi sur son siège. Résultat : 1h30 plus tard, il a réveillé tout l’avion en hurlant. Je me moque un peu des autres voyageurs, de toute façon, je ne peux rien y faire. Mais cette nuit blanche a été la pire de toute ma vie !!

passion hublot

Après un aller comme ça je me suis dit que le retour ne pouvez pas être pire, FAUX ! Le vol était direct cette fois (joie) mais de jour (drame). Avant de pouvoir décoller, on est resté bloqué 1h30 dans l’avion à l’arrêt. 1h30 pendant laquelle j’ai grillé toutes les cartouches que j’avais prévues pour occuper mon bébé. On a fini par décoller et il a même réussi à faire une sieste. Au bout de 40 minutes, alors que je commençais à m’endormir à mon tour, il s’est réveillé en pleine forme. On a du faire 20 tours de l’avion sans exagéré, moi à courir après mon bébé qui courait et qui réveillait toutes les personnes endormies en leur tapant sur le bras et en criant “papa”. Alors ça va peut-être vous faire rire mais moi j’en aurai pleuré toutes les larmes de mon corps !

Voilà..

Tout ceci n’est que ma petite expérience. Elle n’est pas bonne, mais je l’ai fait encore et encore. Quand on est expatrié, ça fait parti du jeu. Mais je ne le ferai plus. Prendre l’avion seule avec mon bébé, c’est fini plus jamais !

On peut voyager avec un bébé, avant 6 mois, finalement c’est facile, après, plus ça va pire c’est. L’avion n’a rien de dangereux pour un bébé. Il faut penser à la faire téter au décollage et à la descente de l’avion pour qu’il n’est pas mal aux oreilles. Il faut prévoir de la nourriture et des activités pour que ça dure tout le vol et c’est à peu près tout ce qu’on peut faire. Ensuite, il n’y a plus qu’à espérer que ça se passe bien !

On m’a beaucoup dit qu’après 3 ans, ça allait mieux, parce que l’enfant est assez grand pour vraiment rester assis un peu et s’occuper tout seul.

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences, que je puisse voir que je ne suis pas seule !


À lire également…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *