Un nouveau t-shirt basic : le top Briar de Megan Nielsen

Je ne sais pas vous, mais moi le seul vêtement que je continue à vouloir acheter en magasin ce sont les t-shirts basics. Pourquoi ? C’est une très bonne question ! Parce que c’est facile, j’imagine, et que ça n’est pas cher. Mais après avoir vu ce reportage il y a quelques mois, je me dis que c’est justement ce genre de basiques qui font le plus de mal… Du coup j’essaie d’arrêter. Et cette fois-ci au lieu d’aller à H&M (où je n’ai plus du tout envie de mettre les pieds) je me suis trouvé un nouveau modèle de t-shirt tout simple.

Briar de Megan Nielsen pattern

Alors vous pourriez me dire que j’aurai pu encore me faire un nouveau plantain de Deer & Doe, mais j’aime tester de nouveaux patrons et si je pouvais essayer de ne pas me faire des uniformes je préférerai ! Personnellement, j’aime bien ne pas toujours m’habiller de la même façon.

Comme je voulais me faire un t-shirt pour éviter d’aller dans un magasin de prêt-à-porter, je me suis dit que je pourrai en profiter pour utiliser un jersey bio que j’avais dans mon stock. Quitte à pousser le green jusqu’au bout, autant le faire bien !

À savoir

Tous les t-shirts de ce style se cousent un peu de la même façon. D’abord on assemble le devant et le dos par les épaules, puis on coud le col. L’étape d’après est d’ajouter les manches et faire les coutures des côtés. Il reste les ourlets (le plus pénible) et le tour est joué. Il n’y a vraiment rien de difficile si ce n’est travailler le jersey ce qui n’est pas toujours un exercice évident surtout quand on commence en couture. Mais qu’est-ce que c’est confortable le jersey !

Ce top Briar existe en quatre versions : manches courtes ou longues, version t-shirt ou crop top. Je ne suis pas sur que ce patron existe en français, mais en anglais ça peut passer, les dessins sont suffisants et de toute façon c’est très simple à coudre. Ce patron va du XS au XL et avec 1 yard (93 cm) de tissu sur une laize de 140cm j’ai pu faire un t-shirt pour moi et un petit quelque chose pour Léon. Le tableau des tailles est plutôt bien. Mais quand on travaille un tissu extensible, on ne prend pas beaucoup de risques.

Je vous mets le lien du patron PDF ici. Il coûte $13.

Les plus

Comme beaucoup de modèles très simples, ça va très vite à découper et à coudre. En trois heures, j’ai fait la salopette, deux pantalons de bébé et ce top, découpe comprise. J’avais un peu peur que la découpe, qui fait toute l’originalité de ce modèle, ne soit pas très flatteuse, mais en fait pas du tout. Je suis très agréablement surprise. Ce modèle est très confortable, je valide !

J’aime aussi beaucoup que la bande de col soit un peu plus épaisse que pour beaucoup de modèle de t-shirts. Il y a aussi de formes de poche dans ce patron. Ça vous permet de personnaliser un peu plus ce modèle.

Les moins

Son prix, c’est vrai que pour un basic, on pourrait s’attendre à un prix plus abordable, surtout quand on sait que le t-shirt plantain de chez Deer & Doe est gratuit. À part ça, je n’ai pas grand-chose à redire.

Pour quelqu’un de petit comme moi, je trouve quand dans la version longue le dos est un peu trop long. Quand je me referai un top Briar, je garderai le devant tel quel mais je raccourcirai d’au moins 5 cm le dos.

Je trouve que ce n’est pas forcément la coupe qui me va le mieux. Donc je préfère le porter avec un ceinture, pour marquer ma taille.

Bonus

Vous me connaissez, vous savez à quel point j’aime faire des vêtements pour mon bébé, qui n’est plus vraiment un bébé maintenant ! J’ai profité d’avoir un peu de chute pour faire une salopette à Léon. Vous savez c’est ce modèle de Brindille & Twig que je fais tout le temps ! Ça doit être sa huitième ! Je n’avais du tissu que pour le devant. C’est pas grave ça marche quand même, et je lui ai même rajouté une petite poche plaquée sur le devant.

Et en prime, je vous rajoute une photo de Léon. Ce n’est plus aussi facile de le photographier, il bouge tout le temps ! Mais j’ai quand même réussi à trouver un photo qui ne soit pas floue avec un petit aperçu du doudou crado !


À lire également…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *