The Echappatoire

Comment je me suis mise à aimer Los Angeles.

1 comment442 views

On approche de la fin de mon récit ouest américain et pourtant il y a tellement de choses à dire encore sur la Californie. Comme j’avais commencé à vous le dire en vous parlant de San Diego, il y a quatre ans on avait pris le temps de se mettre à la mode californienne. On avait d’ailleurs passé quelques jours à Los Angeles et ça n’avait franchement pas été des bons souvenirs. Je ne sais pas quelle image vous avez de cette ville mais dans ma tête c’était un truc merveilleux, à la Disney, où il fait tout le temps beau, avec des palmiers et des gens beaux et blonds partout et où les stars de cinéma se ballade dans les rues un gobelet Strabucks à la main. Alors tout ça n’est pas entièrement faux mais c’est surtout loin, très loin de la réalité. Los Angeles c’est la ville américaine des inégalité, on peut y voir les personnes les plus riches mais aussi celles qui n’ont plus rien y compris leur tête. Cette ville est énorme, gargantuesque, on n’en voit plus le bout, d’ailleurs c’est tellement pollué que depuis les hauteurs de la ville on ne distingue pas grand chose.

À l’époque, on avait voulu faire un tour sur Hollywood Boulevard, là où on trouve toutes les étoiles dans le sol au nom des plus grandes vedettes. Alors ça, ça existe bien pas de soucis, mais c’est à peu près tout ce qu’il y a à y voir, ça et des touristes, des touristes et encore des touristes et qui dit touristes dit mendiants. Non pas que ça me gène d’être abordée pour qu’on me demande quelques dollars, mais c’est plutôt cette ambiance étrange qui brille de mille feux, qui sent l’urine, qui s’habille en héros de blockbuster et qui ramasse les mégots par terre pour essayer de trouver une taffe à fumer. Je ne sais pas trop comment vous expliquer ce sentiment étrange qui met vraiment mal à l’aise. Une sorte de vitrine en toc qui s’effrite pour laisser voir une vérité que tout le monde veux étouffer et que personne ne veut voir. Enfin, c’est surtout cette image de L.A. que nous avions gardé en tête ces dernières années et nous nous étions dit « Los Angeles? Plus jamais ».

Marie est passée dans la cité des anges cette été et elle m’a dit qu’elle avait adoré cette ville, presque même d’avantage que San Francisco, qui est personnellement mon GROS coup de coeur de la côte ouest. Alors, si elle avait tant aimé cette ville, c’est que je n’avais du voir que ce qui n’est pas appréciable à Los Angeles, ce n’était pas possible autrement.

Contrairement à la dernière fois, ce coup-ci je me suis dit que j’allais un peu préparer mon voyage, histoire de mettre toutes les chances de mon côté. Je me suis surtout aidé du super blog de Caroline que vous connaissez peut-être. Elle vit dans cette ville depuis quelques années et du coup elle la connait bien bien bien ! Donc merci Caroline pour tous tes précieux conseils pour découvrir Los Angeles et surtout pour m’avoir fait changer d’avis sur cette ville.

Le premier truc à faire en arrivant à Los Angeles, c’est de louer une voiture. Même s’il y a énormément de traffic et que le circulation parait dingue, On doit perdre encore plus de temps en se déplaçant en transport en commun surtout si on veut aller voir des quartiers différents, la ville est tellement étalée que ça doit prendre une éternité. Un deuxième petit quelque chose que je vous ai peut-être déjà dit, en Californie, dès que le soleil se couche, on se les pèle sévère ! Paf comme ça, d’un coup ! Et un dernier élément qu’il ne faut pas oublier : les couchers de soleil en Californie sont à se taper le cul par terre, si si à ce point là !

Santa Monica

Tous les noms qui suivent vous les connaissez forcément déjà plus ou moins, et tous ils envoient du soleil et des palmiers ! Mais l’un des endroits les plus connus de cette ville c’est bien Santa Monica, ou Sainte Monique mais là ça fait beaucoup moins rêver ! Santa Monica se trouve au bord de la mer et ce qui a fait sa célébrité ça doit, sans conteste, être son pier et son célèbre parc d’attraction : Pacific Park. C’est vraiment très mignon comme endroit, et le coucher de soleil est à tomber.

Malibu

El Matador
El Matador

Je sais à quoi vous pensez quand je vous dis « Malibu » !  Je le sais ! Mais non, il n’y a pas que David Hasselhoff et Pamela Anderson à y voir ! On est pas resté très longtemps dans ce coin là parce qu’il était temps que nous allions prendre notre avions mais on a quand même pu jeter un coup d’oeil à El Matador Beach et Point Dume. La côte y est beaucoup plus sauvage et à flanc de falaise qu’à d’autres endroits de l’agglomération de Los Angeles. Les parkings sont payants et il y a une bonne descente à faire à l’aller et donc une bonne montée pour le retour, pas super idéal à faire quand on est enceinte, mais c’est quand même très beau ! Si vous êtes dans ce coin là, vous pouvez vous arrêter manger au « Malibu Seafood« . C’est une boutique qui vend du poisson qui a l’air ultra frais et où vous pouvez également manger sur place. Je ne pourrai pas vous parler de la qualité du poisson, puisque je suis végétarienne ET enceinte ! Mais mon veggie burger était super bon !

Manhattan Beach

Manhattan Beach
Manhattan Beach

C’est le premier endroit où on est allé en quittant l’aéroport, on avait envie de prendre l’air et de voir la mer. C’est vraiment très mignon Manhattan Beach. Il n’y avait pas grand monde et en arrivant là on a tout de suite compris qu’il y a quatre ans, on avait vraiment pas dû aller dans les bons endroits.

Hollywood

Walk of Fame
Walk of Fame

On n’avait pas forcément envie de retourner dans ce coin là, déjà parce qu’on ne restait pas longtemps dans cette ville donc autant découvrir de nouveaux endroits mais aussi parce que comme je vous le disais, la première fois on avait vraiment pas accroché. Mais comme notre auberge se trouvait sur Hollywood Boulevard, du coup on y a quand même trainé un peu ! Ça n’a pas trop changé comme endroit en 4 ans. Alors oui, c’est à voir une fois parce que c’est drôle d’aller d’étoile en étoile et de retrouver le nom d’un acteur ou d’un chanteur, c’est aussi très drôle de voir les gens attroupés autour de l’étoile de Trump (parce que oui, monsieur choucroute acidulée a son étoile sur le Walk of Fame !) et lui faire des doigts d’honneur, lui cracher dessus et l’insulter. C’est aussi l’endroit idéal pour trouver des souvenirs super kitschs. Alors je ne vous dirais pas de ne pas y aller, je vous dirais simplement de ne pas trop vous y attarder.

Griffith Observatory
Griffith Observatory

Allez plutôt faire un tour sur les hauteurs à une demi heure de voiture (donc vraiment juste à côté) pour aller admirer le signe HOLLYWOOD qui n’est pas accessible mais pour s’en approcher, il faut traverser des petits quartiers tout alambiqué où deux voitures ne peuvent pas se croiser. C’est vraiment un endroit très mignon, on dirait le sud de la France. Vous pouvez aussi aller voir le Griffith Observatory qui offre une vue dégagée sur tout Los Angeles quand il n’y a pas le giga dôme de pollution qui cache tout ! C’est aussi un bon coin pour faire des petites randos, les stars apprécient particulièrement cette activité. Et elle est très répandue dans cette ville. Alors si vous prévoyez d’aller à Los Angeles, ne faites pas comme moi, n’emmenez pas que des tongs, prenez des baskets aussi !

Getty Center

Getty Center
Getty Center

LA grosse découverte de ces quelques jours a vraiment été ce centre culturel, on ne peut même plus dire musée tellement c’est immense ! Cet endroit comporte différentes expositions dans un cadre de folie. L’architecture est incroyable et vraiment magnifique, on sent que tout a été pensé en rapport avec la luminosité et l’ensoleillement californien qui font vibrer ce lieu. Le tout offrant un panorama de rêve sur la ville. C’est un endroit paisible et calme où on peut se balader, flâner dans les jardin et aller d’un bâtiment à l’autre. Le tout est gratuit, enfin presque, si vous venez en voiture, ça vous coutera 15$ pour le véhicule que vous soyez tout seul dedans ou à cinq. Et si vous venez en bus, en uber, à vélo, etc… c’est gratuit. Si vous allez à Los Angeles ne passez pas à côté de ce merveilleux endroit vraiment, j’insiste !

Venice

Venice
Venice

Le quartier de Venice a plusieurs choses à offrir, d’abord Venice Beach, sa plage de sable fin qui semble s’étendre à perte de vue. Il y a des terrains de beach volley partout à se demander si c’est humainement possible de tous les occuper en même temps ! Une piste cyclable longe la mer, une ballade sans difficulté qui doit être très agréable à faire. Vous pourrez aussi faire un tour sur le bord de mer avec plein de petits commerces, de bon restos et de glaciers. On a d’ailleurs super bien mangé au Venice Ale House. Super sain, super bio, super délicieux, à un super prix et avec des serveuses super bien gaulées ! Super important…! Et en s’éloignant un peu de la mer, vous pourrez aller faire un tour dans un endroit résidentiel qui ressemble tellement à Venise (sur le principe hein, pas sur l’architecture) qu’on comprend pourquoi ce quartier a ainsi été nommé. C’est un petit ensemble de blocks entre South Venice Boulevard et 28th Avenue. Et comme ça ressemble à Venise, ce sont des petits canaux bordés de jolies « petites » maisons. Un endroit très calme où il est très agréable de se balader pour voir autre chose que les bords du Pacifique, au cas où on s’en lasserait !

***

Il y a tellement de choses à voir à Los Angeles qu’il est impossible de tout répertorier en une fois. On s’est d’ailleurs rendu compte avec Marie, qu’on n’avait pas du tout visité les mêmes endroits, donc elle vous racontera sa version de L.A. très prochainement ! Je ne vous ai pas du tout parlé de tout ce qui touche à l’industrie du cinéma alors que c’est quand même pour ça que Los Angeles est mondialement connue. Mais en fait, nous n’avons visité aucun studio ou park, les prix sont mirobolants et ça m’a complètement refroidi ! Je n’ai pas de bons plans shopping à vous conseiller mais il me reste une chose que je ne vous ai pas dite sur Los Angeles, c’est le place faite au Street Art. Ça a été tellement cool de les traquer dans la ville que j’y consacrerai un post la semaine prochaine. Il faudra donc attendre un peu pour que je vous parle de Downtown L.A. Je sais que comme moi, beaucoup de gens sont déçus par cette ville. Mais après ce récit et ces quelques jours de folie qui m’ont réconcilié avec la cité des anges, j’espère que vous aussi vous pourrez voir tout ce qu’elle a à offrir.

Coucou Lune
Coucou Lune
Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

1 Comment

  1. Ah c’est marrant mais moi je prefere LA a SF….SF est trop hipster pour moi, je trouve LA plus authentique et je trouve que de « vrais gens » y vivent contrairement a SF qui est tres belle certes mais ou je me sens plus mal a l’aise……LA est plus diverse, SF est devenue tres chere et il y a moins de diversite d’une certaine facon (on y voit que des hipsters, des gens qui travaillent en IT, des clochards ou des touristes…bon j’exagere mais c’est un peu ca…..

Leave a Response