The Armoire

Le tissage, le lundi c’est nouvelle lubie

795 views
se mettre au tissage mural

Comme j’ai évidemment beaucoup trop de temps libre et pas assez de centres d’intérêt, et que ceux que j’ai déjà me laissent beaucoup d’opportunités de tester de nouvelles choses, j’ai pu découvrir une nouvelle passion. Comme beaucoup d’autres choses que j’aime faire, cette nouvelle corde à mon arc implique mes mains, du temps et du matériel doux, vous l’aurez compris, il s’agit du tissage.

Mon premier tissage mural
Mon premier tissage mural

Mais qu’est-ce que le tissage ?

Le tissage qu’est ce que c’est ? En fait, on va plus précisément parler du tissage mural. Il s’agit donc de morceaux, souvent des rectangles ou des carrés, de laines tissées qui forment des motifs. Le tout accroché au mur.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le tissage est très actuel, c’est la passion du moment à avoir. Les magazines de déco et de loisirs créatifs en sont remplis. Rangez vos tricots, du moins jusqu’à l’hiver prochain et sortez vos métiers à tisser.

Comment ça marche ?

La pratique du tissage s’adresse aussi bien à des débutants, qui n’ont pas l’habitude de se servir de leurs mains qu’aux chevronnés de la minutie. Si vous n’êtes pas sûr d’accrocher, c’est fait pour vous. Il n’y a pas beaucoup d’investissement à faire en termes de matériel, donc si jamais ce n’est finalement pas fait pour vous, vous n’aurez pas perdu grand-chose.

Les indispensables du tissage sont :

  • un métier à tisser à acheter tout prêt ou à faire soit même, ou un autre encore plus simple
  • de la laine (des restes c’est très bien pour commencer)
  • des mèches de laine
  • une aiguille ou une navette
  • un peigne ou une fourchette
  • des ciseaux
  • une branche

Tout ce qu’il faut savoir

Dans le lien pour fabriquer son propre métier à tisser, le tissage est laissé dans le cadre, mais vous pouvez tout aussi bien l’enlever du cadre et l’accrocher directement au mur. Une fois que vous avez rassemblé tout le matériel, il y a quelques étapes à suivre.

Tout d’abord il faut former la trame, autrement dit, il faut que vous fassiez des allers-retours de haut en bas avec une laine ou un fils. Une fois que les verticales sont en place, vous allez pouvoir commencer à tisser. Mon conseil : commencez par faire 4 ou 5 rangs simples « dessus, dessous » qui seront ensuite cachés. Avec la laine de votre choix puis faites au moins 2 rangs de franges.

La première chose à laquelle il faut penser, c’est de rajouter une cale, tout en bas du tissage pour laisser assez de fils à la fin pour pouvoir faire des noeuds. Par exemple j’utilise une petite règle en métal.

ma botte secrète
ma botte secrète

Si vous avez le choix, pour votre métier à tisser, je vous conseille d’en prendre un avec des petits montants métalliques amovibles sur les côtés. La raison est simple, ça vous permettra d’avoir un tissage plus régulier et bien parallèle à la fin. Si vous n’avez pas ces barres métalliques, en tissant, vous aurez tendance à serrer ce qui changera la structure du tissage, vous vous retrouverez avec un tissage en forme de sablier à la fin.

ma deuxième botte secrète
ma deuxième botte secrète

Pour la suite, libre à vous de procéder comme vous le souhaitez. Soit vous pouvez faire un croquis avant d’attaquer votre tissage soit vous tissez au gré de vos envies. Perso, je préfère la deuxième option, je ne suis pas trop dessins figuratifs dans les tissages, mais c’est très personnel.

Si vous n’êtes pas très inspiré, je vous invite à aller jeter un coup d’oeil sur Pinterest pour changer ! Et si vous êtes un peu perdu, YouTube sera votre meilleur ami. Si vous êtes plutôt papier, je vous conseille le joli livre de Laura Valfort, la petite biche rose.

Et voilà le résultat
Et voilà le résultat

Sachez également qu’on peut tisser avec plein d’autres choses que de la laine, pour mon tissage en cour, j’ai découpé un vieux t-shirt taché et j’en ai fait une pelote. Vous pouvez également ajouter une touche plus botanique en tissant avec du lierre par exemple. Pensez aussi à ajouter des perles en bois. Vous l’aurez compris, une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’arrêter et surtout il n’y a aucune limite !

Les différents points :

Détails des différents points
Détails des différents points

Les comptes instagram à suivre :


Tips de dernière minute :

  • Pour un pas-à-pas très clair en photo : allez ici
  • Pour faire un tissage circulaire : ça sera
  • Pour un récap’ complet : c’est par ici
  • Pour acheter des mèches de laine, j’en ai trouvé des pas chères et très bien chez Action, si si !

 

Elise Huguette
Je suis scénographe et éclairagiste parmi les activités que je pratique. Je suis passionnée de voyage et de couture et je vis à Washington DC!

Leave a Response